17.12.2019, 16:57

Le Parlement vaudois envoie un signal fort contre les braquages

chargement
Les braquages, ça suffit, dit le Parlement vaudois.

Grand Conseil vaudois Les braquages, ça suffit. Le Grand Conseil vaudois a voté mardi une résolution demandant au Conseil d’Etat de mettre en place des mesures dissuasives et efficaces pour garantir la sécurité des convois.

Le texte de l’UDC Yann Glayre a été accepté par 118 voix et 14 abstentions. Outre les mesures de sécurité, il demande notamment la mise en œuvre de dispositifs exceptionnels de détachements d’appui de la gendarmerie ou du DARD afin de décourager les braqueurs. Il propose aussi de solliciter l’aide de la Confédération afin d’apporter des solutions à ce problème cantonal.

A lire aussi : Transports de fonds: le gouvernement vaudois prend des mesures pour réduire le risque d’attaques

S’il a salué les décisions déjà prises par le Conseil d’Etat par voie d’arrêté, «il est temps de faire front commun et d’envoyer un signal fort», a-t-il estimé. Ces braqueurs doivent savoir qu’ils vont se faire recevoir dans le canton de Vaud.

Attentisme de Berne inacceptable

Des députés de tous bords ont salué les mesures fortes prises récemment par le Conseil d’Etat par voie d’arrêté: véhicules lourds blindés avec deux équipiers au minimum, pas plus de 10 millions transportés, un dispositif de destruction automatique des valeurs. Ils ont été tous aussi nombreux à saluer les interventions du conseiller national PLR Olivier Feller, qu’à fustiger le Conseil fédéral et son attentisme inacceptable.

«Nous avons maintes fois frôlé le drame. Nous sommes contents qu’il n’y ait pas de mort. En France il en a fallu pour que des mesures soient prises», a déclaré le socialiste Arnaud Bouverat.

Les employeurs aussi doivent assumer leur responsabilité, a-t-il ajouté. Ils n’ont demandé pour l’heure qu’une seule mesure, le transport de nuit avec des véhicules blindés. Seules un ensemble de mesures seront valables (d’horaires, techniques, etc.) et il faudra les contrôler. Pour son collègue, Alexandre Rydlo, la recette serait d’éviter l’argent physique.

Personnel assermenté

Il est important de protéger les citoyens et les convoyeurs. Toutefois, on pourrait exiger que le personnel soit assermenté, fixe et non temporaire, a lancé le PLR Guy Gaudard. Les trajets et les équipes devraient être tirés au sort une demi-heure avant le départ, a-t-il proposé. Le personnel doit en plus être formé pour répondre à une attaque.

L’UDC Yvan Pahud se félicite des escortes par la police, une mesure concrète qui a des effets sur le terrain. Il a également fustigé Schengen «qui a supprimé la sécurité à nos frontières».

Le Vert Vassilis Venizelos a souligné que pour l’heure des escortes aléatoires sont prévues. Mais, selon lui, les acteurs privés doivent prendre des mesures.

Six attaques

Si le canton réagit fortement, c’est qu’il a fait l’objet de six attaques depuis 2017, dont trois ces six derniers mois. Le mode opératoire est presque à chaque fois le même: les braqueurs menacent les convoyeurs avec des armes à feu, font exploser le fourgon pour s’emparer du magot, boutent le feu aux véhicules et prennent la fuite vers la France.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

SécuritéAttaque de fourgon: La Poste suspend ses transports de fonds depuis DaillensAttaque de fourgon: La Poste suspend ses transports de fonds depuis Daillens

VaudDaillens: des malfrats font exploser un fourgon de La PosteDaillens: des malfrats font exploser un fourgon de La Poste

VaudAttaque de fourgons à La Sarraz: une dizaine de personnes impliquéeAttaque de fourgons à La Sarraz: une dizaine de personnes impliquée

Top