29.11.2018, 15:28

Le père abuseur vaudois ne recourt pas contre sa condamnation à 18 ans de prison

chargement
L'affaire du père abuseur vaudois, condamné à 18 ans de prison, n'ira pas devant le Tribunal fédéral. La défense ne recourt pas contre le jugement cantonal.

 29.11.2018, 15:28 Le père abuseur vaudois ne recourt pas contre sa condamnation à 18 ans de prison

Justice Le père abuseur vaudois ne recourt pas contre la peine de 18 ans de prison qui avait été prononcée par le Tribunal cantonal, en octobre dernier. Après avoir dans un premier temps nié les accusations lors du procès, l'homme de 42 avait fini par formuler des aveux ambigus.

L'affaire du père abuseur vaudois, condamné à 18 ans de prison, n'ira pas devant le Tribunal fédéral. La défense ne recourt pas contre le jugement cantonal.

Me Loïc Parein, un des avocats de l'homme de 42 ans, a confirmé jeudi l'information révélée par Le Matin.ch. Il ne donne aucune information supplémentaire sur la raison de cette décision.

Pour mémoire, le Tribunal cantonal a confirmé début octobre le jugement de première instance remontant à fin mars. L'homme est condamné à 18 ans de prison pour inceste, viol, contrainte sexuelle, pornographie, lésions corporelles simples et violation du devoir d'éducation à l'encontre de ses enfants.

Après avoir complètement nié les accusations dans un premier temps, le Vaudois avait formulé devant le Tribunal cantonal des aveux ambigus. Il avait salué "le courage" de ses enfants d'avoir déposé plainte contre lui.

De son côté, le Conseil d'Etat vaudois avait chargé Claude Rouiller de faire la lumière sur ce scandale. Dans son rapport, l'ancien président du Tribunal fédéral a notamment mis en exergue les dysfonctionnements du Service de protection de la jeunesse (SPJ) et de la Justice de paix. Le canton a promis un changement de culture et deux responsables ont quitté leur poste.

ATS

À lire aussi...

VaudPère abuseur: la cheffe de l’Office régional de protection concerné s’en vaPère abuseur: la cheffe de l’Office régional de protection concerné s’en va

JusticeLausanne: sous le feu des critiques dans l'affaire du père abuseur, le chef du Service de protection de la jeunesse quitte son posteLausanne: sous le feu des critiques dans l'affaire du père abuseur, le chef du Service de protection de la jeunesse quitte son poste

VaudPère abuseur: le rapport Rouiller très sévère pour le SPJ et la Justice de paixPère abuseur: le rapport Rouiller très sévère pour le SPJ et la Justice de paix

Top