31.07.2020, 11:48

Pollution dans le Léman: Oceaneye veut une prise de conscience

chargement
Il faut réduire la part d'emballage en amont selon Ocenaeye.

Plastique L’association genevoise, Oceaneye, a publié une étude qui montre que le taux de microplastiques dans le lac Léman est équivalent à celui présent dans les océans.

Dans une étude publiée récemment, Oceaneye met en évidence la présence de particules de plastique dans le Léman dans des proportions similaires à celles dans les océans. L’association genevoise appelle à agir en amont pour limiter cette pollution.

«La logique que nous défendons est donc de limiter les nouveaux apports, et notamment réduire la part des emballages», indique Pascal Hagmann, directeur d’Oceaneye, dans un entretien publié vendredi dans Le Courrier. «Cela peut passer par le biais d’interdictions», précise M.Hagmann.

Oceaneye a réalisé en 2018 et 2019 des mesures pour évaluer la pollution micro-et mésoplastique de surface du Léman. Cette étude s’appuie sur 51 échantillons. Tous contenaient des particules de plastique. Les concentrations moyennes sont du même ordre de grandeur que celles des océans ou des grands lacs nord-américains, conclut cette étude
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

IncendieUn chalet prend feu à Saint-Légier-La-ChiésazUn chalet prend feu à Saint-Légier-La-Chiésaz

VaudArrivée d’une jeune lionne au zoo de ServionArrivée d’une jeune lionne au zoo de Servion

InsoliteLa police lausannoise interpelle deux faux braqueursLa police lausannoise interpelle deux faux braqueurs

UrbanismeLe cœur de Lausanne devient zone piétonneLe cœur de Lausanne devient zone piétonne

InterviewOpus One: «On est pieds et poings liés, et on attend»Opus One: «On est pieds et poings liés, et on attend»

Top