Salles lausannoises: le directeur d'Opus One Vincent Sager se veut rassurant

chargement

Spectacle vivant La société nyonnaise Opus One exploitera le Théâtre de Beaulieu à partir de janvier 2016. Elle tient à rassurer les théâtres de la région lausannoise sur le fait que son déploiement à Lausanne n'a pas pour but de déstabiliser l'offre culturelle régionale, mais bien de contribuer à sa diversité. Interview avec Vincent Sager, le patron d'Opus One.

Par David Glaser
  07.08.2015, 15:21
Vincent Sager, directeur d'Opus One à Nyon.

 

Lacôte.ch: comment Opus One s'est-il retrouvé impliqué dans une partie de l'exploitation du Théâtre de Beaulieu?

Vincent Sager: MCH Beaulieu, l'exploitant du site, ne désirant plus gérer le Théâtre de Beaulieu, nous avons été approchés pour connaître notre intérêt. Nous allons gérer le théâtre au travers d'une structure détenue à parts égales par Opus One et la Fondation de Beaulieu, propriétaire du site. Opus One sera l'un des organisateurs locataires de la salle, mais n'en sera pas le programmateur, Beaulieu étant un théâtre d'accueil.

Comprenez-vous les craintes des théâtres de plus ou moins grande capacité d'accueil comme Beausobre à Morges, le Jorat à Mézières et les Docks à Lausanne?

Je peux bien entendu les comprendre mais je souhaite les rassurer quant au fait que les caractéristiques propres à chacune de ces salles font qu'on va y trouver en très grande majorité des spectacles ou concerts différents. Avec ses 1800 places, le Théâtre de Beaulieu a une jauge presque deux fois plus importante que les trois salles dont vous parlez. On va a priori y proposer des spectacles dont le potentiel public correspond à ce nombre important de places. C'est capital de proposer la bonne salle au bon artiste, et d'éviter à tout prix qu'un artiste se retrouve à jouer dans une salle vide ou mal remplie, car trop grande pour lui. Lorsque nous travaillons sur les concerts à venir d'un artiste, nous sondons l'intérêt des salles, des théâtre et des festivals,  et nous faisons remonter les différents scenarios retenus aux managers des artistes, qui ont toujours le dernier mot sur le choix d'une salle.

Quel genre de production les amateurs de spectacles vivants vont-ils pouvoir voir à Beaulieu?

Le bon exemple est Mamma Mia! la comédie musicale basée sur les chansons du groupe ABBA. Nous allons la présenter à 14 reprises à Beaulieu en février 2016, en version originale anglaise surtitrée en français. C'est typiquement le genre de spectacle à gros déploiement qu'il serait impossible de présenter à Beausobre ou au Théâtre du Jorat. La preuve, nous avons organisé la venue de Mamma Mia ! à l'Arena de Genève en 2009 et 2011,et allons réaliser un tour de force technique en présentant ce spectacle à Beaulieu.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Prédation [2/2]Loup dans le Jura vaudois: pour cet éleveur, «il n’y a pas de solution miracle»Loup dans le Jura vaudois: pour cet éleveur, «il n’y a pas de solution miracle»

Prédation [1/2]Jura vaudois: quelles solutions pour cohabiter avec le loup?Jura vaudois: quelles solutions pour cohabiter avec le loup?

SolidaritéAprès son succès à Nyon, Suspend’us s’attaque à GenèveAprès son succès à Nyon, Suspend’us s’attaque à Genève

AménagementUn nouveau pont pour aller au Château de ChillonUn nouveau pont pour aller au Château de Chillon

IntempériesYverdon: le nettoyage des rives du lac se poursuitYverdon: le nettoyage des rives du lac se poursuit

Top