«Six mois pour obtenir une reconnaissance de paternité, c’est aberrant»

chargement

Grogne Submergé par la crise sanitaire, l’état civil du canton de Vaud accuse d’importants retards dans la délivrance de documents officiels mettant de nombreuses familles dans l’embarras.

 23.02.2021, 05:00
Lecture: 7min
Premium
Il y a un an, le 25 février 2020, les officières et officiers d'Etat civil avaient manifesté devant le Grand Conseil à Lausanne. Au centre, le député Daniel Meienberger (Echichens).

Cinq mois déjà que cette habitante de La Côte d’origine étrangère espère recevoir l’acte de reconnaissance de paternité de son fils, né en l’automne dernier. Une attente qui devrait prendre fin dans un peu moins d’un mois, date fixée pour une rencontre avec un officier au site de l’état civil d’Yverdon-les-Bains, l’antenne de Morges ayant fermé ses portes il y a un an.

A...

À lire aussi...

AdministrationVaud: l’état civil ouvre une antenne à la maternité du CHUVVaud: l’état civil ouvre une antenne à la maternité du CHUV

ManifestationGrogne à l'état civil: «Nous ne sommes pas que des marieuses»Grogne à l'état civil: «Nous ne sommes pas que des marieuses»

RestructurationEtat civil: l’antenne de La Côte quitte définitivement MorgesEtat civil: l’antenne de La Côte quitte définitivement Morges

Top