Vaud: 29 millions pour adapter nos forêts au changement climatique

chargement

Environnement Le Canton a présenté jeudi une série de nouvelles mesures dans le cadre de son Plan climat. De la restauration du CHUV à l’adaptation de forêts cantonales.

 17.06.2021, 18:23
Béatrice Métraux, cheffe du département de l'environnement et de la sécurité.

Le canton de Vaud a détaillé jeudi de nouvelles mesures de son Plan climat. Il prévoit 29 millions de francs pour adapter ses forêts au changement climatique et favoriser l’utilisation du bois dans les constructions.

Devant la presse, la conseillère d’Etat Béatrice Métraux a mis en garde contre «les conséquences dramatiques» d’une forêt non préparée au réchauffement climatique, notamment dans son rôle de puits de carbone. Il s’agit donc de remplacer certaines essences qui ne pourront plus s’acclimater (épicéa, sapin, hêtre notamment) par d’autres plus résilientes (chêne, mélèze, pin sylvestre).

Une aide financière pour les propriétaires de forêts

Une aide financière sera versée aux propriétaires forestiers, dont les communes, pour effectuer cette conversion. Le canton mise aussi sur la formation des forestiers et un appui aux pépinières, notamment pour leur approvisionnement en semences.

«Cela sera compliqué car nous n’avons jamais fait face à un tel changement», a reconnu Jean Rosset, l’inspecteur cantonal des forêts. «Nous devrons passablement nous projeter dans le temps: un arbre que l’on plante aujourd’hui devra être adapté au climat dans 80 à 100 ans», a-t-il expliqué.

Parmi ces 29 millions de francs, qui devront encore être validés par le Grand Conseil, 4 millions sont prévus pour renforcer la filière bois. «Le but est une utilisation accrue du bois dans la construction à la place du béton», a relevé Béatrice Métraux. Des incitations financières sont notamment prévues pour une mesure qui, outre l’aspect écologique, doit permettre de soutenir l’économie locale.

Faire adhérer la population

Dans un autre volet du Plan climat présenté jeudi, 5,1 millions de francs sont prévus pour un paquet de diverses mesures d’impulsion. Cela va de l’encouragement à des plans de mobilité dans les entreprises à l’élaboration de plans d’actions pour les sols et l’évacuation des eaux. Il est même prévu de repenser la restauration au CHUV afin de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Un «accompagnement au changement» figure aussi dans ce paquet. «Il s’agit de faire adhérer la population, par exemple en communiquant de manière plus positive sur les enjeux climatiques», a indiqué Yvan Rytz, le délégué cantonal au Plan climat vaudois. Il a notamment souligné que l’ensemble du territoire vaudois allait être impliqué, en référence à l’opposition ville – campagne de dimanche dernier dans la votation sur la loi CO2.

Les deux volets présentés jeudi – forêt et paquet de mesures – font partie du Plan climat vaudois dévoilé l’an dernier. Un montant global de 173 millions de francs doit être engagé, dont 80% ont déjà été validés par le Conseil d’Etat et en partie par le Grand Conseil. Les trois dernières mesures d’impulsion, concernant l’agriculture, la biodiversité et les dangers naturels, seront présentées d’ici la fin de l’année.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AgricultureVaud veut étendre ses terres agricoles au pied du JuraVaud veut étendre ses terres agricoles au pied du Jura

Top