04.12.2018, 17:45

Vaud: budget dans les chiffres noirs pour une 13e fois consécutive

chargement
La présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite a plaidé pour une solution équilibrée qui suscite l'adhésion de la population.

 04.12.2018, 17:45 Vaud: budget dans les chiffres noirs pour une 13e fois consécutive

Finances Le Grand Conseil vaudois a débuté mardi l’examen de son budget 2019. Sans surprise, la plupart des groupes politiques ont salué un résultat équilibré, même si la droite regrette une nouvelle progression des charges.

Le projet de budget présente un excédent de revenus de 110 500 francs pour 2019. Il est dans les chiffres noirs pour la 13e année consécutive, malgré la mise en oeuvre de la RIE III vaudoise qui baisse à 13,79% le taux d’imposition des entreprises. L’entrée en matière a été votée par 117 voix contre 3 et 5 abstentions.

La présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite a plaidé pour une solution équilibrée qui suscite l’adhésion de la population. Pas besoin de «confrontations inutiles» ou de «protestations de gilets jaunes», a lancé la conseillère d’Etat. «Nos finances sont saines et durablement solides. Mais cette prospérité doit être partagée.»

Dès janvier, le poids des primes maladie sur le budget des ménages sera limité à 10%, a rappelé le chef des finances Pascal Broulis. D’autres mesures seront introduites, comme une hausse des allocations familiales ou des contributions aux garderies.

La coupe est pleine

La droite a exprimé ses craintes sur l’augmentation des charges sociales. «La coupe est pleine», a relevé Gregory Devaud (PLR). La hausse moyenne des charges s’établit à 2,55%, plus que la croissance du PIB vaudois. «Ce n’est que grâce à la gestion pointue du grand argentier, que le budget ne vire pas au rouge», a-t-il ajouté.

Philippe Jobin (UDC) observe que le DSAS – le département de Pierre-Yves Maillard – «capte à lui seul 60% des charges courantes». A ses yeux, il s’agit «sans aucun doute du dernier budget positif du canton». Les gros contribuables commencent à partir. Il est «vital» que Vaud prenne des mesures pour rester fiscalement attractif.

Subtils équilibres

Autres sons de cloche à gauche, où Stéphane Montangero (PS) a salué les subtils équilibres d’un projet qui répond aux principaux besoins de la population. «Un exercice réussi malgré l’entrée en vigueur de la RIE III», a-t-il dit. Les Verts soutiennent le projet, comme les Vert’libéraux, qui parlent d’un «édifice solide et bien construit».

Comme chaque année, les plus critiques se situent à gauche de la gauche. Le groupe Ensemble à Gauche ne soutiendra pas le budget. Pour Hadrien Buclin, ce projet favorise les grosses entreprises et les riches actionnaires. Il juge insuffisantes les contreparties prévues dans la RIE III. «Ce budget n’est pas à la hauteur de l’urgence sociale et écologique», a renchéri Jean-Michel Dolivo. L’examen du budget se poursuivra mercredi, puis la semaine prochaine.

ATS

À lire aussi...

FinancesVaud: budget «équilibré» accepté par les députésVaud: budget «équilibré» accepté par les députés

Top