19.12.2019, 15:10

Vaud: Toto Morand se présente une troisième fois au Conseil d’Etat

chargement
Toto Morand est le patron de la chaîne de magasins "Pomp it up".

Election complémentaire Toto Morand, de son vrai nom Guillaume Morand, a annoncé jeudi se lancer dans la course au Conseil d’Etat. Il est le quatrième candidat à vouloir récupérer le poste de Jacqueline de Quattro.

Toto Morand se lance dans la course au Conseil d'Etat vaudois. Figure bien connue dans le canton, déjà candidat en 2012 et 2017 pour entrer au gouvernement, l'entrepreneur est le quatrième à briguer le poste de Jacqueline de Quattro.

 

"Je vais axer ma campagne sur la croissance du canton de Vaud, dont les électeurs n'ont pas vraiment tiré profit", annonce Guillaume "Toto" Morand dans une interview accordée jeudi à La Télé, dans laquelle il annonce sa candidature. "Beaucoup de gens en ont marre de cette croissance à tout prix du PIB. Il faudrait maintenant parler de croissance qualitative pour le canton", affirme le patron de la chaîne de magasins de chaussures "Pomp it up".

Il faudrait maintenant parler de croissance qualitative pour le canton de Vaud.
Toto Morand, candidat à l’élection complémentaire du Conseil d’Etat

Toto Morand avait renoncé en début d'année à se présenter pour la succession de Pierre-Yves Maillard, jugeant alors ses chances trop faibles. Mais "beaucoup de choses ont changé" depuis cette précédente élection complémentaire, précise-t-il, contacté par Keystone-ATS. Il cite notamment la vague verte et sa victoire pour la sauvegarde de la forêt du Flon à Lausanne. "Ce combat gagné contre le PLR et le PS, deux partis qui soutiennent la croissance effrénée, m'a amené de la crédibilité", juge-t-il.

Le citoyen d'Epalinges estime que les partis au pouvoir sont engagés "dans une fuite en avant" en matière de croissance. "Est-ce que le citoyen a vraiment gagné quelque chose ces 15 dernières années ?", s'interroge-t-il. Il remarque aussi que les communes vaudoises connaissent de plus en plus de difficultés financières, notamment depuis l'introduction de la RIE III.

Position de "challenger"

A la tête de son "Parti de rien", Toto Morand avait récolté 9,7% des suffrages lors du second tour de l'élection de mai 2017, qui avait vu Cesla Amarelle et Béatrice Métraux être élues. Lors de sa première tentative en 2012, il avait récolté 5,7% des voix au premier tour. Pour cette troisième tentative, il se voit comme le "challenger" face à la grandissime favorite, la PLR Christelle Luisier.

Deux autres candidats sont annoncés pour cette élection complémentaire: le membre du Parti pirate vaudois Jean-Marc Vandel et une militante de la Grève du climat, pour l'instant connue sous le prénom de "Juliette". D'autres candidats peuvent encore se déclarer jusqu'à lundi prochain midi, date limite pour le dépôt des listes.

Outre ses tentatives pour accéder au Château, Toto Morand s'est fait connaître dans le canton pour ses différents combats, dont évidemment celui mené pour la forêt du Flon. Il a aussi plusieurs fois défrayé la chronique pour des actions contre l'UDC, comme lorsqu'il avait installé un faux minaret à Bussigny en 2009, en réaction à la votation fédérale contre la construction des minarets.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ElectionsToto Morand se lance dans la course au Conseil d'EtatToto Morand se lance dans la course au Conseil d'Etat

Top