Vaud: une initiative pour des transports publics gratuits

chargement

Environnement Un comité vaudois va lancer en septembre une initiative cantonale populaire pour des transports publics gratuits dans le canton.

 21.04.2021, 13:10
En mars 2020, le Grand Conseil avait nettement balayé cette idée de gratuité.

Un comité a décidé de lancer en septembre une initiative pour la gratuité des transports publics dans le canton de Vaud. Des textes similaires ont abouti à Neuchâtel et à Fribourg, où des votations devraient avoir lieu.

Pour lancer l'idée sur sol vaudois, un comité s'est constitué autour du POP et de Solidarités. Il réunit les Jeunes Verts, la Grève du Climat, le Parti Pirate, l'association Acidus pour la défense du service public ainsi que les aînés de l'Avivo Vaud. Mais pas le Parti socialiste et les Verts, qui ont décliné.

En mars 2020, le Grand Conseil avait nettement balayé cette idée de gratuité. La gauche de la gauche remet l'ouvrage sur le métier par le biais d'une initiative populaire cantonale. "La gratuité permet de répondre aux diverses crises actuelles: écologiques, économiques et sociales", a fait valoir mercredi Luca Schalbetter, coordinateur.

Report modal

Premier argument, contesté par une partie de la gauche: la mesure permet de diminuer les émissions carbone, car elle favorise un report de la voiture sur les transports publics. Les initiants en veulent pour preuve les exemples de Dunkerque en France et de Tallin en Estonie.

Ils estiment en outre que le contexte actuel est favorable, l'urgence climatique étant largement partagée au sein de la population. "Et vu le prix assez élevé des transports publics en Suisse, on peut imaginer que le transfert modal sera plus important chez nous", a ajouté M. Schalbetter.

Coût estimé

La mesure est aussi sociale, car elle améliore le pouvoir d'achat des ménages. "Entre 1990 et 2013, le prix des transports publics a augmenté de 80%, alors que la voiture coûte 30% moins cher au kilomètre", a relevé Anaïs Timofte, présidente du POP Vaud.

Selon les chiffres donnés lors du débat au Grand Conseil, la gratuité coûterait entre 300 et 350 millions de francs par an, soit 3% du budget, a rappelé Hadrien Buclin, de Solidarités. Une facture qui augmentera avec le développement du réseau, reconnaît-il, mais que le canton a "largement les moyens" de financer, lui qui "dégage des excédents budgétaires depuis plus d'une décennie".

Aussi ailleurs

L'idée de la gratuité a fait son chemin dans d'autres cantons. A Neuchâtel, une initiative a abouti en 2018. En début d'année, le gouvernement a proposé un contre-projet indirect. Les électeurs devraient se prononcer dans le courant de l'année. Une initiative similaire a abouti fin 2020 dans le canton de Fribourg.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Jeunesses campagnardesUn nouveau giron annulé à Chavannes-le-ChêneUn nouveau giron annulé à Chavannes-le-Chêne

FauneVaud: le canton veut tuer deux loups du MarchairuzVaud: le canton veut tuer deux loups du Marchairuz

ArboricultureAbricots: des étudiants de l’Université de Lausanne veulent utiliser la génétique pour lutter contre le gelAbricots: des étudiants de l’Université de Lausanne veulent utiliser la génétique pour lutter contre le gel

Fête nationale1er Août: un week-end mouvementé pour la police vaudoise1er Août: un week-end mouvementé pour la police vaudoise

CoronavirusLes centres de vaccination de Nyon et Genolier fermeront en aoûtLes centres de vaccination de Nyon et Genolier fermeront en août

Top