23.11.2019, 17:09

Violences faites aux femmes: 2000 personnes dans les rues de Lausanne

chargement
D'autres manifestations sont prévues dans toute la Suisse romande ce dimanche.

en colère Partout dans le monde des milliers de femmes – et d’hommes aussi – sont descendus dans la rue pour dire «stop» aux violences faites aux femmes. A Lausanne, près de 2000 personnes se sont rassemblées samedi après-midi.

Plus de 2000 personnes ont manifesté samedi après-midi à Lausanne contre les violences sexistes. D’autres actions ont été menées en Suisse romande et se poursuivront jusqu’à lundi, Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Le cortège lausannois est parti vers 15h15 de la place de la Riponne, où deux bons milliers de personnes s’étaient amassées, selon une estimation de la police. Le collectif vaudois pour la Grève des femmes, qui organisait la marche, a pris place en tête du défilé avec la banderole «Ensemble contre les violences, brisons les silences.»

 

 

Durant la manifestation à travers la capitale vaudoise, des militantes se sont relayées au mégaphone pour haranguer la foule – «Patriarcat t’es foutu, les femmes sont dans la rue !» – et égrainer des statistiques en lien avec les violences faites aux femmes. Elles ont ainsi rappelé qu’en Suisse une femme meurt toutes les deux semaines sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. Ou encore qu’une femme sur cinq est victime de violences sexuelles au cours de sa vie.

 

 

Des revendications du collectif pour la Grève des femmes ont aussi été déclamées avant et pendant le défilé. Le mouvement a notamment exigé une modification du Code pénal pour que tout acte sexuel non consenti puisse être pénalisé, mais aussi pour que la notion de féminicide soit introduite dans la législation.

Partout en Suisse romande

Dans la foule, de nombreux participants, des femmes comme des hommes, arboraient des badges et autocollants violets, apparus le 14 juin dernier lors de la grève nationale des femmes. Plusieurs membres de la communauté kurde se sont également joints à la manifestation avec des drapeaux verts en hommage au YPJ, une organisation militaire kurde composée essentiellement de femmes.

 

 

Ailleurs en Suisse romande, des manifestations ont aussi été organisées samedi, notamment à Neuchâtel et Bienne. Ces prochains jours, des veillées sont également prévues, dimanche dans plusieurs villes en Valais (Sion, Martigny, Monthey), tandis que de nouvelles marches sont attendues lundi à Genève, Fribourg ou Vevey. Divers ateliers et des tables rondes sont aussi programmés jusqu’à lundi dans tous les cantons romands.

Près de 50’000 personnes à Paris

Près de 50’000 personnes ont défilé samedi à Paris pour dire «stop» aux violences sexistes et sexuelles envers les femmes et aux féminicides. Le nombre de cas (au moins 116 depuis le début de l’année) suscite une vague d’indignation sans précédent en France.

«Agresseur, harceleur, t’es foutu, les femmes sont dans la rue»: des manifestants en nombre ont battu le pavé samedi à travers la France. «Dans 32 féminicides, c’est Noël», pouvait-on lire sur une pancarte dans le cortège parisien qui a réuni 49’000 manifestants, selon un comptage réalisé par le cabinet Occurrence pour un collectif de médias, dont l’AFP. Nombres des manifestants brandissaient des panneaux affichant la photo de leur proche assassinée.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

horreurViolence faite aux femmes: au moins 87'000 victimes de féminicide dans le monde en 2017Violence faite aux femmes: au moins 87'000 victimes de féminicide dans le monde en 2017

ReligionLucerne: suspecté d’appel à la violence contre les femmes, l’imam de Kriens viré par sa mosquéeLucerne: suspecté d’appel à la violence contre les femmes, l’imam de Kriens viré par sa mosquée

PétitionRussie: 650’000 personnes signent une pétition pour exiger une loi contre les violences domestiquesRussie: 650’000 personnes signent une pétition pour exiger une loi contre les violences domestiques

Top