«Courir est un acte sociologique»

chargement

COURSE à PIED Le cinéaste Pierre Morath a présenté son film «Free to run» mardi passé à Nyon. L’œuvre va au-delà du sport. Rencontre.

  22.02.2016, 23:38
Lecture: 7min
Premium
Seul ou en groupe, sur le bitume ou en forêt, la course à pied peut s’exprimer de plusieurs manières: «Free to run» le montre parfaitement.

propos recueillis par florian sägesser

sports@lacote.ch

Dans ses yeux et son verbe, l’émotion transparaît. Ancien coureur, historien du sport et cinéaste, Pierre Morath a mis beaucoup de lui pour donner naissance à «Free to run». Comme l’histoire de la course à pied, celle de son film a été un long combat; sept ans de travail pour un résultat aussi poétique que...

À lire aussi...

Course à piedGland: 3 ans après avoir donné un rein, elle court le marathon de LondresGland: 3 ans après avoir donné un rein, elle court le marathon de Londres

Course à piedUne version automnale mitigée pour la Gland Spring RunUne version automnale mitigée pour la Gland Spring Run

courseAthlétisme – 10 km sur route: record du monde battu à GenèveAthlétisme – 10 km sur route: record du monde battu à Genève

BilanUne saison 2021 frustrante pour Felix SvenssonUne saison 2021 frustrante pour Felix Svensson

Course à piedTour du Pays de Vaud: Favre confirme, Asfaw s’affirmeTour du Pays de Vaud: Favre confirme, Asfaw s’affirme

Top