03.10.2017, 23:16  

L’Ecurie Ted Jonker Prangins accueille les championnats vaudois de dressage

Abonnés
chargement

 03.10.2017, 23:16   L’Ecurie Ted Jonker Prangins accueille les championnats vaudois de dressage

Par MC

DRESSAGE La crème des cavaliers du canton a rendez-vous samedi à la ferme du Domaine Impérial.

Samedi, les vingt meilleurs cavaliers de dressage du canton prendront le chemin de la ferme du Domaine Impérial de Prangins pour participer aux championnats vaudois. La Société de dressage de La Côte, sous la houlette de Ted Jonker, la maîtresse des lieux, accueillera juges et concurrents dans un décor de rêve: un carré de sable serti d’arbres centenaires.

Les candidats...

Samedi, les vingt meilleurs cavaliers de dressage du canton prendront le chemin de la ferme du Domaine Impérial de Prangins pour participer aux championnats vaudois. La Société de dressage de La Côte, sous la houlette de Ted Jonker, la maîtresse des lieux, accueillera juges et concurrents dans un décor de rêve: un carré de sable serti d’arbres centenaires.

Les candidats aux titres (B et R) se sont qualifiés sur les différentes places du canton. Il est plaisant de relever que de plus en plus de jeunes s’intéressent au dressage, base de l’équitation. Elisabeth Fischer, la responsable au sein de l’AVSH (Association vaudoise des sociétés hippiques) et de la FER (Fédération équestre romande) a beaucoup œuvré ces dernières années pour lui redonner ses lettres de noblesse.

Le championnat débutera à 9h30 par une épreuve B. On y verra presque que des cavaliers de la région: Sabine Hostettler, Emily Sladen, la championne en titre, Stéphanie Grant, Janine Kiener, Julie Collignon ou Tiffany Luinetti. Quentin Juillerat, jeune espoir du dressage vaudois, et Dominique Nicod, président de l’AVSH, ne se laisseront point impressionner. Le cavalier de saut et de concours complet, et commandant de la Batterie d’artillerie des Milices vaudoises, avait remplacé son épouse qui s’était blessée, et avait participé à deux concours.

«Quand j’ai vu que j’étais dans les «viennent ensuite» pour le championnat vaudois, j’ai décidé de venir à Founex, où j’ai classé mes deux chevaux, ce qui me permit d’engranger quelques points et de me sélectionner. J’ai du plaisir à pratiquer le dressage: cela m’oblige à la précision et à la rigueur, cela me permet aussi d’être bon dans le choix de mes lignes en saut et de mieux régler les allures: c’est la base de l’équitation sportive.»

Du côté des licenciés, on pourra suivre Anne Iseli Dubois et le Ginginois Julien Blanc (dès 11 h). Les titres et les médailles seront attribués à l’issue des 2es manches (B 13h30 et R 15h). MC


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top