Nils Palmieri a vécu l’enfer sur la Solitaire du Figaro

chargement

Voile Après sa 18e place de l’an dernier, le navigateur du Club nautique de Versoix a terminé sa deuxième Solitaire du Figaro au 20e rang. Jamais véritablement dans le coup et épuisé après cette riche année, il range les voiles pour revenir plus fort l’an prochain.

 22.09.2021, 18:30
Lecture: 5min
Premium
Nils Palmieri lors du départ de la quatrième étape entre Roscoff et Saint Nazaire.

Cinq jours après avoir bouclé sa deuxième Solitaire du Figaro, Nils Palmieri se remet tranquillement de ses émotions. «C’est une course qui est extrêmement usante, avoue le marin qui a grandi à La Tour-de-Peilz. Elle s’étale sur un mois avec quatre longues étapes. Et contrairement à une Transat, on se met bien dans le rouge… Tout est fait pour la performance.»

Si sa première expérience sur cette course renommée l’avait déjà bien chahuté, l’an dernier,...

À lire aussi...

VoileSolitaire du Figaro: Nils Palmieri a la «gnaque»Solitaire du Figaro: Nils Palmieri a la «gnaque»

VoilePalmieri et Villion éblouissants vainqueurs sous le soleil de Saint-BarthPalmieri et Villion éblouissants vainqueurs sous le soleil de Saint-Barth

VoileNils Palmieri: «Nous avons de bons atouts en main»Nils Palmieri: «Nous avons de bons atouts en main»

VoileVoile: un grand bol de confiance pour Nils PalmieriVoile: un grand bol de confiance pour Nils Palmieri

VoileÀ la barre de son Figaro, Nils Palmieri ne veut pas faire de la figurationÀ la barre de son Figaro, Nils Palmieri ne veut pas faire de la figuration

Top