Dernière flamme nommée Murphy pour Nyon Basket déclinant

chargement

IL Y A 25 ANS Deux ans avant sa disparition, le club porté par un seul mécène s'offre une fine gâchette convoitée.

  30.07.2013, 00:01
Coach de Nyon Basket champion (en 1983), Maurice Monnier, passé à Champel, voyait filer sa perle de joueur vers son ancien club. 
DR

A en croire le "Quotidien de la Côte" du 17 juin 1988, Ed Murphy passait par Nyon, a vu de la lumière et y a signé un contrat. Selon les autres médias de l'époque, c'est une proposition qu'on ne refuse pas faite au basketteur américain devenu trop cher pour son club de Champel qui le décida à rejoindre La Côte.

Nyon Basket, à cette époque, figure parmi les grosses cylindrées du championnat, même s'il sort d'une saison difficile. "En engageant le coach Ed Miller, Nyon pensait célébrer son cinquantième anniversaire d'une autre manière qu'en jouant le tour de relégation. En fait, le gâteau était empoisonné" , écrivait Christian Maillard, relatant les erreurs administratives qui avaient conduit à un retrait des points gagnés après un début de saison malchanceux.

Le club est alors soutenu par un seul mécène tout puissant: Roland Fellay. Epongeant une dette de 100 000 francs à son arrivée en 1986, le promoteur immobilier autoproclamé "président à vie" multiplia le budget par cinq pour excéder les 800 000 francs.

Avec le transfert de Ed-la-Gâchette, comité et supporters comptent bien effacer les stigmates du tour de relégation avec les jeunes. Les 3 M sont en action: Murphy, Miller et McCollum, le baraqué second Américain du Rocher. Et un quatrième M se profile en la personne de Robert Margot qu'on retrouvera plus tard au club.

Ed Murphy arrive auréolé d'un titre de champion et de deux Coupes de Suisse sous le maillot de Champel. "Ed Murphy était trop petit pour faire carrière aux Etats-Unis , relevait-on dans nos colonnes. En Europe, son tir meurtrier allait faire des ravages. "Ed-la-Gâchette" a laissé sa carte de visite où il a conquis deux Coupes d'Europe."

En juin 1988, Nyon Basket - et Christian Maillard avec - rêve "d'un titre, voire d'un doublé, pourquoi pas?" Il faudra se contenter de deux demi-finales de play-offs avant de voir le génial moustachu prendre sa retraite sportive à 34 ans.

Nyon ne parvenait plus à décrocher le Graal comme en 1981 (Coupe) et 1983 (championnat suisse). Les prix d'entrée au Rocher prenaient l'ascenseur tandis que les maillots de la première équipe restaient vierges de sponsors. La crise immobilière du début des années 1990 porta le coup de grâce. Elle a mis Roland Fellay à genou et le club avec. Celui-ci déposa le bilan en mai 1991. Pour mieux renaître sous un nouveau nom et remonter en neuf ans jusqu'au sommet. DIDIER SANDOZ

Demain, Paléo et Nyon enfin amis.

 

RETROSPECTIVE

 

Cet été, le journal "La Côte" s'est plongé dans ses archives. Cette semaine, nous explorons l'année 1988 du jeune Quotidien de la Côte.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

enchèresBasketball: des chaussures de Michael Jordan vendues pour près d'un 1,5 million de dollarsBasketball: des chaussures de Michael Jordan vendues pour près d'un 1,5 million de dollars

BasketCoupe de Suisse: les clubs de basket nyonnais vernis au tirageCoupe de Suisse: les clubs de basket nyonnais vernis au tirage

LNALe BBC Nyon s’impose avec les salutations de Maleye N’DoyeLe BBC Nyon s’impose avec les salutations de Maleye N’Doye

LNBLes Red Devils reçus trois sur trois face à SionLes Red Devils reçus trois sur trois face à Sion

BasketEn mode «guerrières», les Nyonnaises se sont offert PullyEn mode «guerrières», les Nyonnaises se sont offert Pully

Top