10.08.2020, 19:00
Lecture: 9min

Les camps sportifs font contre mauvaise fortune bon cœur

Premium
chargement
David Ashtamkar, patron de la société Star Sports, basée à Cossonay, organise des camps de foot depuis vingt ans.

Multisports Pour coller aux normes sanitaires, les stages sportifs ont souvent dû se résoudre à revoir leur effectif à la baisse. Mais la plupart ont tout de même décidé de maintenir leurs activités et bien leur en ont pris, puisque la demande est là.

«Honnêtement, il y a eu très peu de parents qui se sont montrés soucieux de lâcher leurs enfants. Je pense même que certains avaient plus le souci de pouvoir les placer dans des camps pendant cette période de vacances.» Killko Caballero, patron de Totem Escalade, peut avoir le sourire. Ces nombreuses activités d’été attirent autant de monde que l’an passé,...

À lire aussi...

LNAPour leur retour, les Nyonnaises avaient faim de basketPour leur retour, les Nyonnaises avaient faim de basket

LNABBC Nyon: un cas positif, match du jour annuléBBC Nyon: un cas positif, match du jour annulé

BasketBasket: les championnats de LNA se poursuivrontBasket: les championnats de LNA se poursuivront

LNACovid-19: le basket nyonnais à nouveau à l’arrêtCovid-19: le basket nyonnais à nouveau à l’arrêt

LNBLes Red Devils ramenés sur terre par les Pully Lausanne FoxesLes Red Devils ramenés sur terre par les Pully Lausanne Foxes

Top