Belgique: à 24 ans, Gregory Mertens est victime d'une crise cardiaque en plein match

chargement

Lokeren Gregory Mertens se retrouve entre la vie et la mort. A 24 ans, ce jeune footballeur belge de Lokeren a été victime, lundi soir, d'une crise cardiaque, en plein match de foot.

  07.08.2015, 15:21
Gregory Mertens s'est effondré après une vingtaine de minutes de jeu.

Le défenseur de Lokeren Gregory Mertens a été victime d'une crise cardiaque lors d'un match de réserves contre Genk lundi soir. Le joueur de 24 ans se trouve dans un état critique, rapportaient plusieurs médias belges mardi matin.

Gregory Mertens a perdu connaissance après 20 minutes de jeu. Cet ancien international espoir belge a été réanimé par les médecins des deux clubs au moyen d'un défibrillateur cardiaque avant l'intervention de médecins urgentistes. Il a ensuite été plongé dans un coma artificiel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

RésultatsFootball – Ligue des champions: Young Boys arrache le nul à ClujFootball – Ligue des champions: Young Boys arrache le nul à Cluj

FootballCriblé de dettes, Forward-Morges lutte pour sa survieCriblé de dettes, Forward-Morges lutte pour sa survie

CompétitionFootball – Ligue des champions: Young Boys contre le Ferencvaros ou le Slavia PragueFootball – Ligue des champions: Young Boys contre le Ferencvaros ou le Slavia Prague

RemplacementFootball: une première liste de candidats établie pour la succession de Vladimir PetkovicFootball: une première liste de candidats établie pour la succession de Vladimir Petkovic

RésultatsFootball: le week-end noir des clubs romandsFootball: le week-end noir des clubs romands

Top