FIFA: Moscou dément tout "arrangement" pour obtenir le Mondial 2018

chargement

football En réaction aux propos de Sepp Blatter dans le"Financial Times", Moscou a démenti vendredi tout "arrangement" pour l'obtention de l'organisation du Mondial 2018.

  30.10.2015, 15:13
L’ex-président de la FIFA, Sepp Blatter, à droite, et le président russe Vladimir Poutine lors du tirage au sort préliminaire de la Coupe du Monde 2018 de football, le 25 juillet 2015 à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Le ministre russe des Sports Vitali Moutko a démenti vendredi tout "arrangement" pour l'obtention de l'organisation du Mondial 2018. Cette déclaration fait suite aux accusations du président démissionnaire de la FIFA Joseph Blatter dans le "Financial Times".

"Il n'y a eu aucun arrangement pour obtenir la Coupe du monde 2018. Nous sommes venus avec notre projet. Et la Russie n'a conclu d'arrangement avec personne, nous avons obtenu cette Coupe du monde au mérite", a déclaré M. Moutko, cité par les agences russes.

Dans une interview au "Financial Times" de vendredi, Joseph Blatter affirme que les Coupes du monde 2018 et 2022 devaient initialement être attribuées à la Russie et aux Etats-Unis, et non au Qatar. "C'était dans les coulisses. Il y avait un arrangement diplomatique", "un gentleman's agreement", pour que les deux tournois se disputent en Russie et aux Etats-Unis, a dit le Valaisan, répétant ainsi, en des termes plus forts, des affirmations déjà formulées mercredi à l'agence russe "Tass".

Si le plan a capoté pour le Mondial 2022, c'est à cause de "l'interférence gouvernementale de M. Sarkozy", alors président de la République française, selon M. Blatter. "Une semaine seulement avant l'élection, j'ai eu un appel téléphonique de Platini qui a dit: 'Je ne suis plus ton plan parce que le chef de l'Etat m'a dit que nous devrions prendre en compte... la situation de la France'. Et il m'a dit que cela concernerait plus d'un vote parce qu'il avait un groupe de votants avec lui", a affirmé M. Blatter.

Le président de l'UEFA Michel Platini a révélé avoir voté pour le Qatar en décembre 2010 lors de l'attribution du Mondial 2022 mais a toujours nié l'avoir fait sur la demande de l'ancien président de la République (2007 - 2012), qui l'avait peu avant invité à un repas à l'Elysée en compagnie notamment du futur émir du Qatar.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Coupe du monde 2018Coupe du monde 2018: la FIFA soutient inconditionnellement la RussieCoupe du monde 2018: la FIFA soutient inconditionnellement la Russie

Top