Football: coup de filet des fiscs anglais et français autour des clubs de West Ham et de Newcastle

chargement

fraude Les clubs anglais de West Ham, où évolue le Suisse Fernandes, et Newcastle sont dans la tourmente. Ce mercredi, les autorités fiscales ont lancé une série de perquisitions en France et en Angleterre. Plusieurs personnes ont été arrêtées, dont le président de Newcastle, Lee Charnley.

  26.04.2017, 12:56
West Ham et Newcastle sont soupçonnés de fraude fiscale.

Une vaste opération a été menée par 180 agents du fisc mercredi dans le milieu du football professionnel au Royaume-Uni et en France, a annoncé l'administration fiscale britannique. Plusieurs personnes ont été arrêtées "pour des fraudes suspectées à l'impôt et aux cotisations sociales".

L'administration fiscale a souligné que les enquêteurs procédaient à des fouilles sur plusieurs sites des deux côtés de la Manche. Ils ont notamment évoqué "des endroits au Nord-Est et dans le Sud-Est de l'Angleterre", sans plus de précision sur les villes et les clubs concernés.

La presse britannique a affirmé, de son côté, que les clubs de West Ham et de Newcastle avaient été visés et que le patron de Newcastle, Lee Charnley, avait été arrêté. Le club de West Ham joue en Premier League, la première division du football anglais. Il est situé à Londres, dans le sud-est de l'Angleterre. Evoluant en Championship (deuxième division) mais assuré de remonter en Premier League l'année prochaine, Newcastle est situé dans le nord-est anglais.

Contacté par l'AFP, West Ham United a déclaré "coopérer entièrement avec l'administration fiscale dans son enquête", sans commenter plus avant. Newcastle United n'a pas répondu aux sollicitations dans l'immédiat. La Premier League n'avait pas commenté ces événements à la mi-journée, tout comme en France la Ligue de football professionnel (LFP) et la Fédération (FFF).

Le fisc britannique a par ailleurs précisé avoir "saisi des dossiers d'entreprises et financiers, ainsi que des ordinateurs et des téléphones portables". Il a ajouté que les autorités françaises "aident l'enquête britannique, ont procédé à des arrestations et à des recherches dans plusieurs endroits en France", sans s'étendre davantage.

Droit à l'image

La presse britannique a assuré que les investigations étaient liées au marché des transferts. Et plusieurs experts jugeaient que les enquêtes concernaient en particulier la question du droit à l'image.

Dans un rapport publié en janvier, la Commission parlementaire britannique des comptes publics avait pointé des abus des règles autour de ce droit, utilisées notamment dans le football professionnel pour contourner l'impôt.

La règle en vigueur permet aux footballeurs de déclarer séparément de leur revenu principal les revenus tirés de leurs droits à l'image. Combiné à l'application du système préférentiel des contribuables dits "non-domiciliés", cela leur permet de réduire de façon importante leur impôt.

Dans ce rapport, la Commission disait que l'administration fiscale avait ouvert des enquêtes liées au droit à l'image à l'encontre de 43 footballeurs, 8 agents et 12 clubs.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

BanquesBanques: Credit Suisse fait campagne dans la presse européenne contre la fraude fiscaleBanques: Credit Suisse fait campagne dans la presse européenne contre la fraude fiscale

justiceFrance: la banque UBS renvoyée devant les tribunaux pour fraude fiscaleFrance: la banque UBS renvoyée devant les tribunaux pour fraude fiscale

ENQUÊTEItalie: fraude massive et bien rodée à l'absentéisme dans un hôpital napolitainItalie: fraude massive et bien rodée à l'absentéisme dans un hôpital napolitain

Top