«J’ai cru qu’on m’avait jeté un sort»

chargement

FOOTBALL Avant la venue de Kriens, samedi (16h), Nabil Souni, le meneur de jeu du Stade, évoque son parcours atypique.

  30.10.2015, 00:19
Premium
Après avoir été confronté à des expériences négatives, Nabil Souni a retrouvé les joies du terrain.

dominique montangero

sports@lacote.ch

En quatre mois, Nabil Souni a disputé, avec le Stade Nyonnais, plus de matches qu’au cours des trois dernières saisons. A vingt-trois ans, il a déjà passablement bourlingué. Et surtout vécu – et survécu – à de nombreuses galères.

Né à Argenteuil, le numéro neuf des «jaune et noir» a quitté le Val d’Oise à l’âge de huit ans....

À lire aussi...

Bonne nouvelleFootball: le Danois Christian Eriksen «en excellente forme physique et mentale»Football: le Danois Christian Eriksen «en excellente forme physique et mentale»

FootballPotins de Jo Labuvette: Terre Sainte et Forward-Morges recrutent à tour de brasPotins de Jo Labuvette: Terre Sainte et Forward-Morges recrutent à tour de bras

RésultatsFootball – Ligue des champions: Young Boys arrache le nul à ClujFootball – Ligue des champions: Young Boys arrache le nul à Cluj

FootballCriblé de dettes, Forward-Morges lutte pour sa survieCriblé de dettes, Forward-Morges lutte pour sa survie

CompétitionFootball – Ligue des champions: Young Boys contre le Ferencvaros ou le Slavia PragueFootball – Ligue des champions: Young Boys contre le Ferencvaros ou le Slavia Prague

Top