Le FCB pour une «première», Christian Gross limogé

chargement

FOOTBALL Pour la première fois depuis la création de l'Axpo Super League, une équipe est sacrée en avril. Le FC Bâle a, en effet, cueilli le quinzième titre de son histoire en battant Lausanne 3-1.

  29.04.2012, 20:19
Les joueurs et les supporters du FC Bâle ont fêté ce 15ème titre de l'histoire du club dès le coup de sifflet final de la rencontre face à Lausanne.

Devant les 36'000 spectateurs du Parc St.-Jacques, Alex Frei a  sorti le grand jeu pour offrir à ses couleurs la victoire qui manquait encore. Avec un but et deux assists, l'ancien capitaine de  l'équipe de Suisse a livré une performance de choix. Le FCB avait  bien besoin d'un Alex Frei des grands jours pour contenir des Lausannois qui ont eu l'immense mérite de jouer pleinement leur  chance. 
Face à une équipe invaincue désormais en championnat depuis...  23 rencontres, les Vaudois ont égalisé par Negrao à la 20e. Après le 2-1 d'Alex Frei à la 64e sur un service en or d'Abraham,  Lausanne est resté dans le match jusqu'au but de Zoua, dans le temps additionnel. 

Constantin entraîneur 


La formation de Martin Rueda peut ainsi aborder le derby de  mercredi contre le FC Sion, qu'il précède de 9 points, avec un réel  optimisme. A Thoune, les Valaisans, dirigés non pas par Rolland Courbis, retenu à Paris par ses obligations professionnelles, mais  par... Christian Constantin, ont joué de malchance. Ils ont été  tenus en échec (1-1) par les Bernois en concédant l'égalisation sur  un malheureux autogoal du Brésilien Aislan à la 69e alors que Ianu,  qui avait ouvert le score à la 30e, aurait pu tuer le match à la  52e. Seulement, son tir était repoussé par le poteau droit de Da  Costa. 
Sans entraîneur après la démission de Laurent Roussey lundi,  Christian Constantin a repris la formule qui lui avait réussi il y  a trois ans. En 2009, il avait dirigé victorieusement son équipe en demi-finale de Coupe de Suisse face à Lucerne, avant l'intronisation de Didier Tholot. A Thoune, CC a lâché deux points mais a préservé son invincibilité et sa crédibilité. 
Joao Alves a, lui, signé un retour gagnant. Sous la férule de  l'entraîneur portugais, le Servette FC a cueilli une victoire (2-1) presque miraculeuse devant les Young Boys. Un pénalty provoqué par  une main de Nef et une inspiration de l'international M20 Paratte, avec une belle offrande pour Yartey, ont permis aux Genevois de  renverser la siatuation après l'ouverture du score de Costanzo. 


Une scène inqualifiable 


Cette victoire, qui relance les Genevois dans la course à l'Europe, a été ternie par une bagarre générale survenue dans les  dernières secondes, au cours de laquelle Carlos Alves, le fils de  l'entraîneur genevois, n'a pas eu le beau rôle. La Swiss Football  League ne peut pas ne pas réagir après une telle scène. Du côté bernois, cette défaite a condamné Christian Gross. Réclamée par les supporters bernois durant toute la seconde période, sa démission a été actée dimanche soir malgré le coût économique qu'elle entraîne. L'entraîneur assistant Laurent Hagist et Pascal Zuberbühler, en  charge de la préparation des gardiens, ont également reçu leur  congé. L'intérim jusqu'à la fin de la saison a été confié à Erminio  Piserchia et Thomas Häberli, qui tous deux oeuvraient au sein de la  formation du club. Paolo Collaviti sera le nouvel entraîneur des gardiens. Avec une seule victoire lors des neuf dernières rencontres, le  bilan chiffré était implacable pour Christian Gross. Ses dirigeants redoutaient que le club n'atteigne pas l'objectif minimal fixé: une place parmi les quatre premiers, synonyme de qualification pour l'Europa League
L'été dernier, la venue de Christian Gross à Berne avait suscité une très grande espérance. Le Zurichois devait permettre aux Young Boys de gagner enfin un titre. Depuis sa victoire en Coupe de Suisse contre le Servette FC en... 1987, le club bernois n'a pas remporté le moindre trophée. Christian Gross subit les affres d'un limogeage pour la troisième fois en trois ans. Il avait été démis de ses fonctions à la tête du FC Bâle au printemps 2009 et à la tête du VfB Stuttgart à l'automne 2010. Son contrat aux Young Boys courait jusqu'au 30 juin 2013.
 

Au Letzigrund, Lucerne n'a pas tenu la distance devant les Grasshoppers. Après une démonstration en première période, ponctuée par des réussites de Hyka et de Winter, les Lucernois ont perdu le  fil de leur football. Ils ont laissé les Zurichois revenir au score sur un doublé de leur plus brillant élément, l'international M21 Steven Zuber. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Bonne nouvelleFootball: le Danois Christian Eriksen «en excellente forme physique et mentale»Football: le Danois Christian Eriksen «en excellente forme physique et mentale»

FootballPotins de Jo Labuvette: Terre Sainte et Forward-Morges recrutent à tour de brasPotins de Jo Labuvette: Terre Sainte et Forward-Morges recrutent à tour de bras

RésultatsFootball – Ligue des champions: Young Boys arrache le nul à ClujFootball – Ligue des champions: Young Boys arrache le nul à Cluj

FootballCriblé de dettes, Forward-Morges lutte pour sa survieCriblé de dettes, Forward-Morges lutte pour sa survie

CompétitionFootball – Ligue des champions: Young Boys contre le Ferencvaros ou le Slavia PragueFootball – Ligue des champions: Young Boys contre le Ferencvaros ou le Slavia Prague

Top