Ligue des Champions: le FC Bâle humilie le Benfica Lisbonne 5 à 0 au stade St-Jacques

chargement

football Ce mercredi soir au stade St-Jacques, le FC Bâle a joué de façon magistrale en battant le Benfica Lisbonne 5 à 0. Le Vaudois Dimitri Oberlin a particulièrement brillé durant cette 2e journée de la Ligue des Champions.

  27.09.2017, 22:18
Les joueurs bâlois peuvent exulter!

Le FC Bâle a écrasé le Benfica Lisbonne 5 à 0 mercredi soir au stade St-Jacques.

Dimitri Oberlin ressuscite les nuits magiques

Quoi de mieux, le jour de ses 20 ans, que de briller de mille feux face au Benfica et de ressusciter les nuits magiques rhénanes? Dimitri Oberlin a, comme samedi en championnat, relancé les affaires du FC Bâle en étant l'immense artisan de sa victoire 5-0 lors de la 2e journée de la Ligue des champions.

Cheville ouvrière de l'ouverture du score signée Michael Lang dès la 2e minute de jeu, décoiffant auteur du 2-0 à la 20e après un bon service de Renato Steffen et un sprint de près de 80 mètres, dribbleur puissant qui a provoqué le penalty du 3-0 transformé par Ricky van Wolfswinkel à la 59e, encore buteur à la 69e, le jeune attaquant du FCB s'est fait un nom mercredi soir, dans un Joggeli qui ne pensait plus possible ce frisson incomparable qui naît de la lourde chute d'un plus grand.

Dimitri Oberli, né Mfomo, est vaudois. Il a fréquenté les équipes juniors de Lausanne-Sport jusqu'à ses 14 ans et son départ, en 2011, à l'académie du FC Zurich. Premier contrat professionnel en 2014, à l'âge de 16 ans, une seule apparition en Super League puis départ pour l'Autriche, où il connaît trois clubs lors des deux dernières saisons, dont deux en 1re division: Salzbourg et Altach.

Avec 13 buts inscrits en 37 rencontres de Bundesliga, le "gamin" intéresse les recruteurs, ceux de Bâle notamment, qui enlèvent le morceau cet été. Le pari est, pour l'heure, gagnant. Le véloce attaquant a frappé deux fois en Super League et, donc, deux fois en Ligue des champions, rampe vers la renommée internationale. Le public lui a offert une ovation à sa sortie à la 73e.

Trois minutes plus tard, c'est Blas Riveros qui a mis le cinquième. Le Paraguayen venait de tirer sur le poteau tout comme, deux secondes avant lui, Mohamed Elyounoussi... L'humiliation a été totale pour le SLB, qui ne s'était encore jamais incliné contre un club suisse dans toute son histoire.

Ce FC Bâle a été méconnaissable, en comparaison avec l'ensemble de ses sorties depuis la reprise. La victoire étriquée dans le classique contre Zurich samedi passé (1-0), grâce à une réalisation de... Dimitri Oberlin, a peut-être bien agi comme un déclencheur, comme un désinhibiteur. Les frustrations accumulées ont été évacuées: place à la folie de l'Europe!

Car le FCB de mercredi avait vraiment les airs de ses glorieux prédécesseurs. Sacrifiant la sacro-sainte obligation de veiller aux équilibres pour lâcher les chevaux et forcer son destin. Un tantinet chaotique parfois, certes, mais tellement rafraîchissant.

Les Bâlois n'ont pas calculé, ils se sont arrachés. Et le pressing qu'ils ont exercé sur les Portugais dès les premières secondes a surpris tout le monde. Benfica en premier lieu, une équipe qui connaît également un début d'exercice délicat, avec déjà cinq points de retard en championnat sur Porto et une défaite à domicile en entrée de C1 face au CSKA Moscou.

Pour Haris Seferovic aussi, l'idylle a semble-t-il pris fin. Titulaire à la pointe de l'attaque lisboète durant l'été, buteur à plusieurs reprises, l'avant-centre de l'équipe de Suisse a pris place sur le banc du Parc Saint-Jacques, d'où il est sorti à la 66e.

La soirée a donc été parfaite pour le FC Bâle, vainqueur tandis que Manchester United se promenait chez le CSKA Moscou (4-1, doublé de Lukaku et buts de Martial et Mkhitaryan). La formation de Raphaël Wicky se retrouve donc à égalité avec les Russes à la deuxième place. Ces mêmes Russes qui avaient sorti Young Boys en barrage sans surclasser les Bernois et qui seront les prochains adversaires des Rhénans le 18 octobre.

Treize jours plus tard, ce sera FCB - CSKA. Eh oui, selon l'issue de cette double confrontation, le champion de Suisse se retrouvera peut-être bien en position de force en vue d'une qualification pour les 8es de finale de la C1!


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

footballLigue des champions: Dortmund et son gardien suisse Bürki battu par le Real, Monaco s'incline face au FC PortoLigue des champions: Dortmund et son gardien suisse Bürki battu par le Real, Monaco s'incline face au FC Porto

pas de miracleFootball: en Ligue des Champions, Bâle s'incline logiquement à Manchester 3-0Football: en Ligue des Champions, Bâle s'incline logiquement à Manchester 3-0

Ligue des championsLigue des champions: en phase de groupes, le FC Bâle affrontera le Benfica, Manchester United et le CSKA MoscouLigue des champions: en phase de groupes, le FC Bâle affrontera le Benfica, Manchester United et le CSKA Moscou

Top