13.03.2018, 22:57

Ligue des champions: Séville élimine un Manchester United sans âme et l'AS Rome défait le Shaktar

chargement
Le buteur de Séville Wissam Ben Yedder a donné le coup de grâce à un pâle Manchester.

 13.03.2018, 22:57 Ligue des champions: Séville élimine un Manchester United sans âme et l'AS Rome défait le Shaktar

Football Le FC Séville a crée la sensation en Ligue des champions. Le club espagnol a défait Manchester United, loin de son glorieux passé, et se hisse en quart de finale. L'AS Rome élimine le Shaktar Donetsk au bout du suspense.

Manchester United n'avait pas sa place en quart de finale de la Ligue des champions. Le FC Séville, malgré ses nombreuses limites, s'est chargé de le démontrer en s'imposant 2-1 à Old Trafford en 8e de finale de la C1 (0-0 à l'aller). L'AS Rome s'est également qualifiée en battant 1-0 le Shakhtar Donetsk.

 

Ce ManU n'a pas l'étoffe d'un grand. Même si l'option tactique prise, dans la plus pure tradition "mourinhéenne", explique en grande partie le peu de jeu produit par les Red Devils, elle n'est probablement pas la seule cause. Peut-être faut-il y voir, aussi (et surtout ?), un manque de talent.

La première période, proche de l'insignifiance la plus totale, s'est inscrite dans le prolongement du match aller à Sanchez-Pizjuan. Des Anglais qui n'ont pas fait grand-chose mais dont on a vite remarqué la supériorité athlétique. Des Espagnols plus joueurs, animés d'une volonté plus positive que l'adversaire, mais rendus inoffensifs par la faiblesse - pour ce niveau de compétition s'entend - de leur ligne d'attaque.

José Mourinho a dû donner d'autres consignes à la pause, Manchester se montrant plus entreprenant et cherchant enfin ses dévoreurs d'espaces. Avec comme conséquence d'ouvrir le jeu... des deux côtés. Et le remplaçant Ben Yedder, sur son premier ballon, a profité des largesses de l'axe des Red Devils - l'énigme Pogba avait remplacé Fellaini au milieu - pour planter une première banderille à la 74e.

 

Quatre minutes plus tard, sur corner, l'ancien buteur de Toulouse a doublé la mise sur son deuxième ballon, scellant ce qui constitue un véritable camouflet pour le football anglais.

L'AS Rome dégoûte les Ukrainiens

L'AS Rome a de son côté tremblé pendant près d'une heure avant de trouver la solution face au Shaktar, qui avait gagné 2-1 au match aller. C'est Dzeko qui a délivré les Giallorossi à la 52e. Une élimination qui restera probablement longtemps en travers de la gorge des Ukrainiens, la plupart du temps maîtres du ballon et du rythme de la rencontre. Jusqu'au but.

 

Donetsk, qui a eu des occasions d'égaliser, a perdu toutes ses chances d'arracher son billet pour les quarts de finale à la 79e, avec l'expulsion d'Ordets pour une faute de dernier recours sur Dzeko. Cette qualification est, ainsi, empreinte d'une réussite maximale pour des Italiens qui risquent fort d'être confrontés à leur seuil de compétence au prochain tour.

ATS

À lire aussi...

Ligue des championsFootball: le FC Bâle l'emporte 2 à 1 face à Manchester City mais est éliminé de la Ligue des championsFootball: le FC Bâle l'emporte 2 à 1 face à Manchester City mais est éliminé de la Ligue des champions

FootballLigue des champions: la Juventus frappe fort à Wembley en s'imposant 2 à 1Ligue des champions: la Juventus frappe fort à Wembley en s'imposant 2 à 1

pas de miracleFootball: un échec cuisant pour le PSG en Ligue des Champions face au RealFootball: un échec cuisant pour le PSG en Ligue des Champions face au Real

Ligue des championsLigue des champions: le FC Bâle ne croit pas au miracle face à Manchester CityLigue des champions: le FC Bâle ne croit pas au miracle face à Manchester City

Top