14.10.2015, 10:41

Gaëtan Procureur n'oubliera pas le 7 avril

chargement
1/13  

Télémark Opéré deux fois du genou droit à douze mois d'intervalle, car ses ligaments ont lâché, Gaëtan Procureur repasse par la case rééducation. Il n'est pas près d'oublier ce 7 avril...

La balafre traversant son genou droit impressionne. Gaëtan Procureur est marqué, dans sa chair et dans son esprit. Par deux fois, à une année d’intervalle, les ligaments ont lâché. «Je me suis fait opérer à chaque fois le 7 avril, impossible d’oublier cette date."

Drôle de coïncidence. Manque de chance. «Il y avait 7% de risque que le greffon ne prenne pas." Son chirurgien en fut désolé, et Gaëtan Procureur réduit à l'impuissance. "Désormais, on est plusieurs du sport-études à être blessés et on compare nos cicatrices.» Le jeune skieur de télémark, membre de l’équipe de Suisse, rit jaune en moulinant sur son vélo.

"Un gros moment de doute"

Depuis un mois, l’athlète de Vich (20 ans), licencié au Ski-Club de Nyon, passe tous ses vendredis à l’Université de Lausanne, pour parfaire sa rééducation. «Comme je n’avais pas d’objectif durant l’été, j’ai eu un gros moment de doute. Maintenant je suis à nouveau encadré, c’est plus facile à me remotiver», reconnaît Gaëtan Procureur, qui passe le reste de ses semaines au sport-études à Brigue.

Il entame sa dernière année dans l'établissement valaisan, mais ne sait pas quand il rechaussera les skis. «Mon but est de revenir fin prêt pour les finales de Coupe du Monde en mars, car elles se déroulent en Suisse, à Muerren.»

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top