Nikola Karabatic réintègre l'effectif de Montpellier

chargement

handball Nikola Karabatic et Issem Tej sont réintégrés au club de handball de Montpellier. En revanche, le frère du joueur de l'équipe de France, Luka Karabatic n'est pas sorti d'affaire.

  30.10.2012, 13:51
Le champion olympique de handball Nikola Karabatic arrive ce mardi au siège du club pour s'expliquer avec ses dirigeants.

Quatre semaines après leurs mises en examen dans l'affaire de paris illicites, Nikola Karabatic et Issem Tej vont réintégrer l'effectif du Montpellier Agglomération Handball (MAHB) dès mercredi tandis que Luka Karabatic est convoqué jeudi 8 novembre pour un entretien préalable à des mesures disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement, a-t-on appris mardi auprès du club.

Primoz Prost, absent mardi matin en raison d'une convocation avec sa sélection nationale de Slovénie, sera entendu le mercredi 7 novembre comme son compatriote Dragan Gajic déjà convoqué pour un entretien préalable à des mesures disciplinaires, également le 7 novembre.
 
Suite à la levée de leurs contrôles judiciaires le 25 octobre, trois joueurs -les frères Nikola et Luka Karabatic et Tej- se sont expliqués pour la première fois mardi matin auprès du président de leur club, Rémy Lévy, et de leur entraîneur, Patrice Canayer.
 
Contrairement à Nikola Karabatic et à Issem Tej, Luka Karabatic et Primoz Prost avaient avoué avoir parié. En revanche, tous les joueurs nient avoir truqué la rencontre. Les trois joueurs convoqués les 7 et 8 novembre risquent une sanction administrative, de la suspension jusqu'au licenciement.
 
Les cinq joueurs sont soupçonnés d'avoir parié sur le score à la mi-temps du match Cesson-Montpellier du 12 mai dernier et ont été mis en examen pour "escroquerie" dans le cadre d'une enquête sur cette rencontre. Le MAHB, partie civile dans ce dossier, a décidé d'individualiser les sanctions contre les joueurs après avoir pris connaissance de leurs versions de l'affaire.
 
Si les joueurs ont uniquement parié, ils sont allés à l'encontre de la réglementation disciplinaire de la Ligue nationale de handball qui leur interdit tout pari sportif. En cas d'entrave à cette règle, ils encourent jusqu'à six matches de suspension.
 
Si l'enquête prouve qu'ils ont délibérément truqué le match pour pouvoir gagner des gains de jeux, ils risquent cinq ans d'emprisonnement et 75'000 euros d'amende, selon la loi du 1er février 2012 visant à renforcer l'éthique du sport et les droits des sportifs. 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

HandballLa SG Nyon très supérieure à ViègeLa SG Nyon très supérieure à Viège

1re ligueLa SG Nyon laisse échapper l’exploit à YverdonLa SG Nyon laisse échapper l’exploit à Yverdon

1re ligueLa SG Nyon tient sa première victoire de la saisonLa SG Nyon tient sa première victoire de la saison

1re ligueLa SG Nyon craque dans les derniers instants face à Berne IILa SG Nyon craque dans les derniers instants face à Berne II

Nyon craque au finish face à Berne II

Dimanche après-midi, pour leur deuxième match de la saison, les Nyonnais ont connu une deuxième défaite face à des...

  19.09.2021 20:10
Premium

HandballHandball: les clubs de La Côte sont d’attaque pour la rentréeHandball: les clubs de La Côte sont d’attaque pour la rentrée

Top