27.04.2017, 23:37  

Nyon à soixante minutes du bonheur

Abonnés
chargement
Grégoire Terrier et les «bleu et rouge» auront à cœur d’offrir une fin de saison en apothéose à leur public du Rocher.

 27.04.2017, 23:37   Nyon à soixante minutes du bonheur

HANDBALL Vainqueur aisé de Lancy&Chênois mercredi (25-45), le HBC Nyon jouera sa promotion directe en 1re ligue dimanche au Rocher face à Servette (16h30).

arnaud david

arnaud.david@lacote.ch

Lancé il y a un peu plus de sept mois, le championnat de 2e ligue va connaître son dénouement. Un dénouement qui pourrait prendre la forme d’un magnifique bouquet final pour le HBC Nyon qui, en cas de match nul ou de victoire dimanche face aux Servettiens, sera sacré champion de son groupe. Et retrouvera la 1re...

arnaud david

arnaud.david@lacote.ch

Lancé il y a un peu plus de sept mois, le championnat de 2e ligue va connaître son dénouement. Un dénouement qui pourrait prendre la forme d’un magnifique bouquet final pour le HBC Nyon qui, en cas de match nul ou de victoire dimanche face aux Servettiens, sera sacré champion de son groupe. Et retrouvera la 1re ligue un an après l’avoir quittée.

Ce titre et cette promotion directe couronneraient la saison presque parfaite des «bleu et rouge», eux qui, contrairement à leur grand rival Viège, ont évité tout faux-pas hors des confrontations directes, qui se sont soldées par une victoire de chaque côté. Les Viégeois n’ont pas fini de regretter ce revers surprise concédé contre Lyss II le 18 mars dernier. Ainsi, même s’ils s’imposent dimanche sur les terres de Crissier-West Espoirs – ce qui est fort probable – leur destin reste lié au résultat de la rencontre Nyon - Servette. Si une défaite nyonnaise les propulserait à la 1re place du classement (et vers la ligue supérieure), tout autre résultat les enverrait en barrages.

Deux points précieux

C’est donc en position de force, et avec deux points d’avance, que les Nyonnais abordent le sprint final de la compétition. Ces deux points, ils sont allés les engranger mercredi soir à l’Ecole Mécanique de Lancy. Pour leur avant-dernière sortie de la saison, et face à une formation de Lancy&Chênois assurée de son maintien depuis plusieurs semaines, les handballeurs de La Côte ont démontré que le revers concédé à Viège samedi dernier ne les avait pas déstabilisés. Bien au contraire.

Auteurs d’un véritable festival offensif, les Nyonnais, emmené par un Alex Ramel intenable (15 réalisations à lui seul) menaient de huit longueurs à la mi-temps (16-24), avant d’enfoncer le clou en seconde période pour l’emporter finalement avec un avantage de 20 buts (25-45). «On n’a pas du tout parlé de la défaite contre Viège, relate Christophe Fourcot. Dès lundi, on s’est remis au travail à l’entraînement en axant la séance sur la défense et la montée de balle. Et on est resté sur ce thème mercredi soir avec un match vraiment correct. Face à une équipe qui n’avait plus rien à jouer, il fallait de la rigueur pour ne pas tomber dans le piège. On s’est rapidement mis à l’abri, ça nous a permis de ne pas cogiter.»

La joie d’une promotion sur le parquet

A deux jours de recevoir Servette, le moral et le jeu sont au beau fixe chez les pensionnaires du Rocher. Mais face à un adversaire qu’ils avaient nettement dominé lors de la phase aller (22-31 le 11 décembre), les Nyonnais, tout en étant conscients de leur force, gardent les pieds sur terre et veulent éviter l’excès de confiance. «En début de saison, j’avais dit que Viège et Servette faisaient partie des favoris, rappelle le coach du HBC Nyon. Aujourd’hui, on voit que Servette pointe en troisième position. Alors ils n’ont peut-être pas de projet de jeu aussi abouti que Viège, mais ils ont des individualités intéressantes, notamment du côté des gardiens. De notre côté, le match aller ne doit pas être un leurre. Dimanche, on va réciter notre jeu comme on sait le faire pour essayer d’atteindre notre objectif. A ce stade de la saison, c’est plus un travail psychologique que physique.»

Pour cette dernière – et capitale – échéance, Christophe Fourcot aura à sa disposition un groupe nyonnais pratiquement au complet, seuls Carl Dohrn et Arthur David, tous deux touchés à l’épaule, manqueront à l’appel. «Et on espère vraiment pouvoir compter sur la même ferveur que lors de notre succès face à Viège», ajoute le technicien lémanique, qui, contrairement à celle obtenue sur tapis vert il y a deux ans, espère offrir au public nyonnais la joie d’une promotion décrochée sur le parquet.

sg lancy&chênois - hbc nyon 25-45 (16-24)

Lancy&Chênois: Nunes (11 arrêts); Doninelli (2 buts), Serain (2), Odoemene (1), Ben Sebti (8), Bella (6), Zellweger (2), Häusler (4).

Entraîneur: René Comrinboeuf.

Nyon: B. Ramel (12 arrêts), De Freitas (8 arrêts); Gros (1 but), A. Ramel (15), Riat (4), Fässler, Heussi (3), Rosas (3), Varatharaju (1), Recchia (2), Poret (1), M. Terrier (7), G. Terrier (8), David.

Entraîneur: Christophe Fourcot.

Notes: Ecole de Mécanique, Lancy. 15 spectateurs. Arbitres: MM. Desbois et Razak. Sanctions: 5x2’ pour Lancy, 1x2’ pour Nyon.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top