"Ici, on n'est pas au Club Med!"

chargement

HOCKEY SUR GLACE Malgré la victoire, mardi face à Bulle (7-2), l'entraîneur morgien Laurent Perroton n'a pas apprécié l'état d'esprit affiché par certains de ses joueurs.

Par JEROME REYNARD
  27.09.2012, 00:01
1/8  

PREMIERE LIGUE

Buts: 5 e T. Stastny (M. Stastny, Moser) 1-0, 8 e Rochat (Von Allmen) 2-0, 17 e F. Eisenring (D. Eisenring, Perler) 2-1, 27 e Dousse 2-2, 37 e Burri (M. Stastny) 3-2, 42 e M. Stastny (Lahache) 4-2, 49 e Curty (Kursner, Cruchon) 5-2, 52 e Curty (De-Camilli, Kursner) 6-2, 59 e Schneider (Burri, Lahache) 7-2.

Forward Morges: Thuillard; Rochat, Merz, Schorderet; T. Stastny, M. Stastny, Joliat; Smith, Curty, Lahache; De-Camilli, Von Allmen, Kursner; Ducret, Burri; Moser, Schneider, De la Praz, Aubert; Cruchon.

Entraîneur: Laurent Perroton.

Notes: Eaux-Minérales, 154 spectateurs. Arbitres: Paroz; Jean-Mairet, Gobbi. Pénalités: 9x2' contre Forward Morges, 10x2' + 1x10' contre Bulle-La Gruyère.

sports@lacote.ch

Certes, au final, large vainqueur de Bulle-La Gruyère mardi soir aux Eaux-Minérales (7-2), Forward Morges n'a pas convaincu les spécialistes. Et encore moins son entraîneur Laurent Perroton, très remonté contre certains de ses éléments après la rencontre.

Le technicien lyonnais n'a d'ailleurs pas hésité à exprimer sa colère à l'heure des interviews. " Le Forward Morges, ce n'est pas le Club Med , a lancé l'homme fort des "Bulldogs". Si j'ai fait venir certaines recrues, c'est pour gagner. Pour le faire, il faut se battre sur la glace. Ceux qui ne le comprennent pas peuvent partir."

 

Un faible adversaire

 

Face à Bulle mardi soir, Laurent Perroton ne s'est pas gêné de sanctionner certains joueurs en plein match. " J'ai déjà coupé des têtes, relevait-il. J'ai mis des mecs au bout du banc dès le premier tiers. S'il avait fallu terminer à deux lignes, je l'aurais fait! Jusqu'à présent, l'excuse d'une préparation délicate était de mise; là, c'est fini. Ma patience a explosé."

Pourtant, Forward Morges a cueilli mardi sa première victoire de la saison, après une défaite aux tirs au but en match de reprise. Mais les "Bulldogs" - largement au-dessus en termes de qualités de patinage et technique - ont sans doute eu beaucoup de chance d'évoluer face à un bien faible adversaire. " On joue le haut de tableau, les six premières places au moins. A l'heure actuelle, nous n'y avons pas notre place" , livrait encore l'entraîneur morgien.

 

Festival de maladresses

 

Après une entame de partie idéale durant laquelle les "Bulldogs" ont rapidement pris deux longueurs d'avance (2-0, 8 e ), la prestation des "rouge et noir" allait ensuite tourner en festival d'erreurs techniques, imprécisions ou autres sorties de zone manquées. Résultat des courses, un adversaire qui recolle au score peu avant la mi-match. Largement supérieur à son vis-à-vis, le premier bloc offensif morgien (Rochat-Merz-Schorderet) se montrait pourtant incapable de faire la différence. " Ils sont à court de compétition et il nous manquait encore Vincent Deriaz" , justifiait Laurent Perroton.

Longtemps bloquée, la rencontre de mardi a finalement tourné durant l'ultime période, où les "Bulldogs" - par davantage de vitesse et de jeu dans les bandes - ont fait la différence par l'intermédiaire de sa quatrième ligne et de Jonas Curty, auteur d'un doublé. " L'important, ce n'est pas de dire quel bloc marque, mais quelle ligne travaille sur la glace, lâchait encore Laurent Perroton. En l'occurrence, le quatrième a fait les deux."

 

Power-play défaillant

 

Preuve d'un soir où rien n'a fonctionné durant 40 minutes, il aura fallu attendre la huitième punition fribourgeoise pour enfin voir Morges trouver la faille en power-play. " La philosophie de notre jeu de puissance est basée sur le mouvement et la vitesse d'exécution. Il n'y avait rien" , affirmait le Lyonnais.

Forward dispose maintenant de deux nouvelles rencontres à sa portée à domicile - face à Saint-Imier, samedi (20h15), puis contre Star Lausanne, le 9 octobre - pour se mobiliser et réagir dans l'état d'esprit. " J'exige six points et rien d'autre, affirme Laurent Perroton. J'ai donné 48heures aux joueurs pour réfléchir sur ce qu'ils veulent faire ici à Morges. Nous disposons de deux parties pour préparer notre premier gros test, à Guin (ndlr: le 13 octobre) . Je veux voir autre chose, bien mieux." Les joueurs sont avertis; à Morges, on ne fait pas les touristes.

 

FORWARD MORGES - BULLE-LA GRUYERE 7-2 (2-1, 1-1, 4-0)

 

 

CALENDRIER GROTESQUE

 

Le "hasard" du calendrier du championnat de première ligue a "offert" aux "Bulldogs" quatre rencontres à domicile pour débuter la saison. Une aberration qui s'ajoute à celle dont Forward Morges sera victime lors des prochaines heures. Car après avoir joué trois matches en sept jours, les protégés de Laurent Perroton observeront une pause de dix jours avant de goûter à nouveau aux joies de la glace. " No comment" , a réagi Laurent Perroton mardi soir. Grotesque, le calendrier de ce début d'exercice fait jaser.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

Hockey sur glaceUn mauvais tiers et tout s’écroule pour Star ForwardUn mauvais tiers et tout s’écroule pour Star Forward

HockeyHockey – National League: Fribourg égale un record, Lausanne perd et Genève respireHockey – National League: Fribourg égale un record, Lausanne perd et Genève respire

HockeyHockey – National League: Fribourg sur un nuage, Genève au fond du gouffreHockey – National League: Fribourg sur un nuage, Genève au fond du gouffre

HockeyHockey – National League: Lausanne se paie le leader, Ajoie se fait écraserHockey – National League: Lausanne se paie le leader, Ajoie se fait écraser

HockeyHockey: le HC Nyon a manqué de réalismeHockey: le HC Nyon a manqué de réalisme

Top