Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann défend le milliard destiné aux JO 2026

chargement

SOUTIEN Johann Schneider-Ammann, conseiller fédéral en charge de l'économie, estime que les Jeux olympiques d'hiver à Sion en 2026 vont booster le tourisme. Il défend ainsi l'enveloppe d'un milliard promise aux organisateurs. Une nouvelle accueillie fraîchement par la gauche et l'UDC.

  30.10.2017, 07:14
Selon Johann Schneider-Amman, conserver la compétitivité des entreprises est la plus belle fleur que le Conseil fédéral puisse faire au peuple.

Le ministre de l'Economie Johann Schneider-Ammann défend l'enveloppe d'un milliard que le Conseil fédéral a promis aux organisateurs des Jeux olympiques d'hiver de Sion en 2026. Selon lui, ce rendez-vous sportif va booster le tourisme.

"Je fais partie de ceux qui veulent Sion 2026. Je crois que ce projet va créer un esprit, une atmosphère de renouveau", affirme le conseiller fédéral PLR lors d'un entretien avec les journaux alémaniques Luzerner Zeitung et St. Galler Tagblatt.

La gauche et l'UDC ont fraîchement accueilli le soutien fédéral à ce méga projet sportif, notamment pour des raisons financières. Le PS et Les Verts souhaitent aussi donner au peuple le droit de s'exprimer sur le sujet.

L'événement aura un impact sur le commerce, souligne le Bernois. Et d'entrevoir la modernisation d'hôtel et des installations sportives hivernales en Valais et en Suisse occidentale. "Le tout va attirer les touristes les années suivant le grand rendez-vous", complète Johann Schneider-Ammann.

>> À lire aussi :Sion 2026: les prochaines étapes qui attendent la candidature suisse à l'organisation des Jeux olympiques d'hiver

Dans le même entretien, le libéral-radical défend la décision du Conseil fédéral de refuser l'initiative populaire pour un congé de paternité de 4 semaines, un projet estimé trop cher. "Pour les Jeux olympiques nous ne paieront qu'une fois. Le congé paternité coûtera de l'argent chaque année", calcule-t-il ainsi.

Selon Johann Schneider-Amman, conserver la compétitivité des entreprises est la plus belle fleur que le Conseil fédéral puisse faire au peuple, particulièrement aux jeunes pères et mères. Il s'agit d'éviter à la place économique des coûts inutiles. "Nous renonçons au congé paternité pour pouvoir conserver des places de travail", soutient-il.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Sport Hebdo

Ne ratez plus rien de l'actu sportive!

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

Recevez chaque dimanche un résumé de l'actu sportive régionale, nationale et internationale !

À lire aussi...

fâchésSion 2026: les Verts et l'UDC suisses ne comprennent pas le soutien de Berne aux Jeux olympiquesSion 2026: les Verts et l'UDC suisses ne comprennent pas le soutien de Berne aux Jeux olympiques

SION 2026Jeux Olympiques d'hiver: le Conseil fédéral soutient Sion 2026 à hauteur d'un milliardJeux Olympiques d'hiver: le Conseil fédéral soutient Sion 2026 à hauteur d'un milliard

Top