Formule 1: la légende autrichienne Niki Lauda est décédée à l’âge de 70 ans

Niki Lauda, le légendaire pilote de Formule 1 autrichien, est décédé alors qu’il était âgé de 70 ans. Les poumons du triple champion du monde avaient été endommagés lors d’un très grave accident survenu en 1976 sur le circuit de Nürburgring (Allemagne).
21 mai 2019, 06:44
/ Màj. le 21 mai 2019 à 06:42
L'ancien pilote automobile et entrepreneur s'est éteint paisiblement entouré de ses proches lundi à l'âge de 70 ans.

Un homme dans un cockpit en flammes, mort paisiblement quelques décennies plus tard: Niki Lauda, disparu lundi à 70 ans, était une légende de la F1 à jamais associée à son terrible accident de 1976.

«C’est avec une profonde tristesse que nous annonçons que notre cher Niki s’est éteint paisiblement, lundi 20 mai 2019, entouré de sa famille», ont indiqué les proches de l’ancien pilote dans un courrier électronique cité par ces médias.

Le 1er août 1976, au volant de sa Ferrari sur le circuit du Nürburgring en Allemagne, sa Ferrari part brusquement dans le mur et s’enflamme. Il reste près d’une minute dans le cockpit, avant d’en être extrait par trois concurrents.

Les images du terrible accident du champion du monde en titre ont choqué le monde entier. Mais Lauda est un battant, qui va revenir à la vie.

 

 

Six semaines après avoir reçu l’extrême-onction sur son lit d’hôpital, il prend à la stupéfaction générale le départ du Grand Prix d’Italie malgré sa souffrance, et de graves lésions au visage.

Cette saison-là, il lutte pour le titre jusqu’à la dernière course avec le Britannique James Hunt, finalement couronné. Cet affrontement épique, révélateur du caractère hors-norme de l’Autrichien, a été raconté en 2013 dans le film «Rush», de l’Américain Ron Howard.

En 1977, le rescapé remporte son deuxième titre de champion de monde avec Ferrari. Il arrête la compétition fin 1979, pour fonder Lauda Air.

 

 

Vingt-cinq Grands Prix

Né à Vienne en 1949, Andreas Nikolaus Lauda connu sous le nom de «Niki» Lauda, n’a pas vingt ans lorsqu’il effectue en 1968 sa première course automobile, à l’insu de ses parents, au volant d’une mini-Cooper offerte par sa grand-mère. Il court en Formule 3 dès 1970 et fête un an plus tard sa première victoire en Formule 2.

S’il effectue le 15 août 1971 sa première course en F1 avec l’écurie March, c’est avec Ferrari que sa carrière décolle réellement: première pole position en Afrique du Sud, puis première victoire le 28 avril 1974 en Espagne. L’année suivante le couvre de gloire. Il remporte son premier titre de champion du monde en 1975, un deuxième en 1977 et un troisième en 1984, cette fois-ci avec Mc Laren. Au total, il a remporté 25 victoires de Grands Prix.

«Loin du public, c’était un mari, un père et un grand-père aimant et attentionné. Il nous manquera beaucoup», écrit encore la famille dans son message aux médias. Niki Lauda était le père de quatre enfants.