1er Août: Alain Berset prône la diversité

chargement

1er Août Le ministre de l'intérieur, Alain Berset, a rappelé l'importance de la diversité pour la Suisse, lors de son discours du 1er Août.

  31.07.2014, 19:30
Pour le Fribourgeois, l’enseignement du français doit être maintenu dans les écoles des cantons alémaniques.

La diversité a fait de la Suisse un pays prospère, stable et novateur, a rappelé Alain Berset lors de son discours de la Fête nationale. Le ministre de l'intérieur a insisté sur la nécessité de la préserver. Pour cela, le Fribourgeois a appelé à régler certains problèmes.

Car l'acceptation de l'immigration, sujet actuel de discorde avec l'Union européenne (UE), dépend du "sentiment de sécurité des habitants" de Suisse. "Des mesures d'accompagnement solides" sur le marché du travail s'avèrent donc indispensables pour rassurer la population, a souligné jeudi le socialiste devant l'assistance réunie à Sursee (LU).

La formation et le perfectionnement professionnel ne doivent pas non plus être oubliés. Et chacun doit recevoir sa chance sur le marché du travail. Le conseiller fédéral a ici notamment dénoncé les difficultés rencontrées par les personnes de plus de 50 ans, ainsi que par les femmes, qui gagnent souvent moins ou sont désavantagées lorsqu'elles désirent concilier vie familiale et professionnelle.

Les entreprises ne doivent pas se contenter "de profiter des centaines de millions de consommateurs de l'UE". Elles doivent également assumer leurs responsabilités à l'égard de la société, a-t-il plaidé.

Si des solutions sont trouvées dans ces domaines, les relations avec "notre plus important partenaire économique", l'UE, pourront être normalisées. Pas question de rompre les discussions avec les Vingt-Huit, a averti Alain Berset.

Pour le français à l'école

Mais, selon le Fribourgeois, la diversité ne concerne pas que l'immigration étrangère et les rapports avec les pays environnants. La "cohésion" et la communication entre les communautés linguistiques de Suisse est elle aussi essentielle.

L'enseignement du français à l'école primaire et secondaire, menacé dans certains cantons alémaniques, doit donc être conservé. Il en va de même de "l'italien, mis en danger hors de la Suisse italienne".

Le ministre de l'intérieur a à ce sujet loué Sursee, qui l'accueillait ce soir-là. La commune lucernoise a conclu un partenariat avec la ville romande de Martigny. "Toutes les communes devraient être jumelées avec une ville d'une autre région linguistique", a-t-il d'ailleurs souhaité.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

recommandationCoronavirus: cantons et Confédération en attente sur Swissmedic pour recommander la 3e doseCoronavirus: cantons et Confédération en attente sur Swissmedic pour recommander la 3e dose

VandalismeDeux classes primaires saccagées par des ados à Fribourg: 100’000 francs de dégâtsDeux classes primaires saccagées par des ados à Fribourg: 100’000 francs de dégâts

live
directCoronavirus: le nombre de tests antigéniques rapides a chuté en SuisseCoronavirus: le nombre de tests antigéniques rapides a chuté en Suisse

exercice nationalLa Confédération se prépare face à la peste porcineLa Confédération se prépare face à la peste porcine

intempériesUne tempête, accompagnée de vents violents, traverse la SuisseUne tempête, accompagnée de vents violents, traverse la Suisse

Top