13.08.2017, 09:56  

A la Une de la presse dominicale, Carla Del Ponte, Doris Leuthard, le scandale du diesel ou encore la maltraitance animale

chargement
A la Une de la presse dominicale, Carla Del Ponte, Doris Leuthard, le scandale du diesel ou encore la maltraitance animale

 13.08.2017, 09:56   A la Une de la presse dominicale, Carla Del Ponte, Doris Leuthard, le scandale du diesel ou encore la maltraitance animale

presse La Tessinoise Carla Del Ponte, la présidente de la Confédération Doris Leuthard, nounous exploitées à Genève, scandale du diesel ou encore maltraitance animale, voici les news qui font la Une des journaux dominicaux.

Carla Del Ponte, Doris Leuthard, Gerhard Schröder, paysans subventionnés, animaux maltraités, nounous sous-payées, occupent notamment la presse dominicale. Voici les principaux titres de ces informations non confirmées à l'ats:

Démission de Carla Del Ponte

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Dans une interview au Matin Dimanche et à la SonntagsZeitung, l'ancienne procureure générale des Tribunaux internationaux pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) et le Rwanda (TPIR), la Tessinoise Carla Del Ponte, revient sur son annonce de démission de la Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie. Elle confirme avoir envoyé sa lettre jeudi dernier. Sa démission prendra effet le 18 septembre. Elle se dit sinon convaincue qu'il y a des preuves suffisantes pour condamner Bachar al-Assad de crimes de guerre. Mais en raison du veto de la Russie en Conseil de sécurité de l'ONU sur la création d'un tribunal international, il n'y aura ni accusation ni tribunal spécial pour l'instant. Cette situation est "frustrante", "c'est une tragédie", critique-t-elle. Si toutefois un tel tribunal pour la Syrie devait voir une fois le jour, l'ancienne procureure de la Confédération, 70 ans, serait partante pour le diriger. Sinon, elle écrirait volontiers un livre sur ses expériences au sein de la Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie.

Changement climatique

NZZ am Sonntag: Après son voyage la semaine passée au Groenland, la présidente de la Confédération Doris Leuthard lance un appel pour un plus grand engagement dans la lutte contre le changement climatique. Certains ont beau remettre en question le Réchauffement climatique, cela ne change en rien la réalité scientifique, affirme la conseillère fédérale dans une interview à la NZZ am Sonntag. La fonte des glaces est plus rapide que ce que l'on pensait jusqu'ici et la Suisse, en tant que pays alpin, est particulièrement affectée. D'ici 50 ans, de nombreuses stations de moins de 2000 mètres d'altitude manqueront probablement de neige pour satisfaire le tourisme hivernal, avertit Mme Leuthard. La ministre espère dès lors d'autant plus que les milieux économiques et les partis bourgeois aideront à faire adopter la nouvelle législation sur le climat en Suisse.

Nounous sous-payées à Genève

Le Matin Dimanche: Le journal dominical romand met le doigt sur un phénomène qui semble prendre de l'ampleur à Genève: des mères de famille qui recrutent des nounous à... six francs de l'heure seulement. Il s'agit de mères, notamment transalpines, dans des situations financières difficiles et qui engagent au noir des gardes d'enfant pour des sommes donc très dérisoires. Les annonces se font via Facebook, raconte LMD qui a fait le test et détaille ainsi ce phénomène de l'intérieur, nombreux témoignages à l'appui. Selon les dernières estimations, il y aurait environ 7000 employées domestiques non déclarées à Genève.

Scandale du diesel

SonntagsBlick: Dans une interview avec le SonntagsBlick, l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder ne ménage pas ses critiques contre l'actuelle chancelière allemande Angela Merkel au sujet du scandale du diesel. Il aurait fallu qu'elle s'engage plus sur cette question, affirme M. Schröder. Il recommande aussi que les fautes des patrons soient punies par la justice. Cela dit, l'ancien chancelier social-démocrate ne pense pas que l'industrie automobile allemande et ses fournisseurs soient un club de fraudeurs. Même si des erreurs ont été clairement commises, il ne faut pas clouer l'ensemble de l'industrie automobile allemande au pilori, juge-t-il.

Subventions agricoles

SonntagsZeitung: La Confédération a versé environ 2,8 milliards de francs de paiements directs l'an dernier à 46'000 fermes agricoles. Dans 16% des cas, les inspecteurs du contrôle ont relevé des manquements, soit dans un domaine agricole subventionné sur six ou 7230 fermes au total, rapporte la SonntagsZeitung. Selon l'Office fédéral de l'agriculture, dans 10% des cas il s'agit de graves violations contre la protection des animaux ou contre la législation environnementale. Pour le reste, il ne s'agit que de bagatelles. La Protection suisse des animaux (PSA) fait pour sa part un autre constat: elle estime que 25% environ des cas concernent la maltraitance sur des animaux.

Allemands immigrés en Suisse

NZZ am Sonntag: La plupart des quelques 300'000 Allemands vivant actuellement en Suisse se sentent très à l'aise dans leur pays d'accueil. Seuls un tiers environ envisagent de revenir dans leur pays d'origine, selon la NZZ am Sonntag. Ces chiffres sont basés sur une étude du Fonds national suisse (FNS) qui analyse pour la première fois la motivation et les objectifs des Allemands immigrés en Suisse depuis 2002. Les principales raisons évoquée du bien-être des Allemands sur sol helvétique sont: la situation professionnelle, le salaire, le niveau de vie élevé et la stabilité économique. Malgré l'éternel débat sur la prétendue hostilité allemande des Suisses alémaniques, la plupart des immigrants allemands se sentent bien intégrés, selon l'étude.

Animaux maltraités

Le Matin Dimanche: En réaction à la diffusion récente d'images indécentes dans une porcherie vaudoise, la Verte vaudoise Isabelle Mayor rappelle dans Le Matin Dimanche que les normes suisses sont "très minimalistes". La spécialiste de la bientraitance animale au sein de son parti dénonce un état de fait: en Suisse, la loi protège mal les animaux contre des conditions de vie indignes. Et les nouvelles normes 2018 amélioreront peu leur quotidien, selon elle. "L'ordonnance fédérale sur la protection des animaux est de la poudre aux yeux (...) En 2018, on pourra toujours mettre dix cochons dans une salle de bains de 10 m2", se désole-t-elle. Il faut créer des enclos extérieurs pour permettre aux cochons de sortir à l’air libre, propose l'écologiste.

Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: Le nombre de procédures pénales dues à la cruauté sur des animaux est en forte hausse. Selon les deux journaux alémaniques qui citent des statistiques nationales, les violations de l'ordonnance fédérale sur la protection des animaux ont enregistré l'an dernier une augmentation de 21%.

ATS

Top