Accusée de plagiat, une conseillère nationale zürichoise reconnaît une négligence

chargement

MASTER Mise en cause dans une affaire de plagiat, la conseillère nationale Doris Fiala a reconnu avoir négligé son travail, mais réfute toute tricherie.

  30.04.2013, 15:19
La conseillère nationale Doris Fiala se voit confrontée à des reproches de plagiat pour un travail de master qu'elle a réalisé.

La conseillère nationale Doris Fiala (PLR/ZH) se voit confrontée à des reproches de plagiat pour un travail de master (MAS) qu'elle a réalisé pour l'EPFZ dans le cadre d'une formation continue. Elle reconnaît avoir "bâclé" la citation de certaines sources mais nie avoir triché.

C'est un employé en informatique de l'Université de Zurich qui a découvert les irrégularités dans le travail de MAS de formation continue que Doris Fiala a rendu en 2010, a indiqué à l'ats Roman Klingler, porte-parole de l'EPFZ. Il confirmait une information révélée mardi par la "NZZ" et le "Tages-Anzeiger". L'employé a utilisé un programme de détection de plagiats.

"A la va-vite"

"Je pourrais m'arracher les cheveux", a confié mardi la politicienne zurichoise. "Après coup, je me demande pourquoi je n'ai pas utilisé moi-même un programme de détection de plagiats. J'aurais alors découvert les défauts de mon travail à temps", commente-t-elle, tout en rejetant les accusations de tricherie des deux journaux.

Doris Fiala "regrette" avoir "apparemment travaillé à la va-vite dans l'usage de sources" dans certaines pages de son travail. "Je n'ai pas voulu tricher. Je n'ai tout simplement pas été assez précise et systématique." Et d'ajouter que l'EPF de Zurich n'aurait pas admis son travail si le reste n'avait pas été en ordre.

Cursus pour chevronnés

Portant sur la politique de sécurité, le travail de la libérale-radicale compte 193 pages qu'elle a documentées avec seize liens internet, 28 indications bibliographiques et 69 notes mentionnant ses sources, affirme-t-elle.

"Nous allons analyser les reproches et clarifier comment le travail a été réalisé, puis nous aviserons", annonce Roman Klingler. Le cursus de formation continue suivi par Doris Fiala a duré près de deux ans. Les personnes qui l'ont suivi sont des "personnes chevronnées" issues de la politique, de l'économie et de l'administration.

A dix mois des élections

L'affaire tombe mal pour Doris Fiala dont les médias ont avancé le nom comme possible candidate à l'exécutif de la ville de Zurich aux élections générales de février 2014. Son part a perdu il y a dix jours l'un de ses deux sièges à la municipalité. La gauche y compte désormais sept représentants sur neuf sièges.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobre

Il s’est passé quoi?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 26 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 26 octobre

RécompenseUn Suisse sacré pour la première fois meilleur pâtissier au mondeUn Suisse sacré pour la première fois meilleur pâtissier au monde

Vie au travailVie au travail: une pause de 30 minutes et un repas pour 15 francsVie au travail: une pause de 30 minutes et un repas pour 15 francs

ClimatClimat: la Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleilléClimat: la Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé

La Suisse est devenue plus chaude

La durée de l’ensoleillement a augmenté de 5 à 10% sur le Plateau, selon Météosuisse. Les mois de printemps sont...

  26.10.2021 14:49

Top