13.12.2018, 18:55

Aéroport de Zurich: trafic aérien perturbé suite à la condamnation d’un aiguilleur du ciel

chargement
Skyguide a critiqué la condamnation, qui mettrait "la culture de sécurité en péril". (illustration)

Trafic aérien La condamnation d’un aiguilleur du ciel de Skyguide, reconnu coupable d’entrave à la circulation publique par négligence, a inquiété les contrôleurs de l'aéroport de Zurich. Jeudi, un avion sur deux a décollé avec au minimum un quart d’heure de retard.

La condamnation mercredi d’un aiguilleur du ciel de Skyguide a des conséquences sur le trafic aérien à Zurich. En raison de l’inquiétude qui a gagné des contrôleurs, un avion sur deux a décollé avec au minimum un quart d’heure de retard jeudi.

De nombreux aiguilleurs du ciel ont été désécurisés suite à la condamnation de leur collègue, selon un porte-parole de Skyguide, cité par l’agence de presse allemande dpa. Ils ont exprimé le besoin de parler. C’est pourquoi la société qui assure les services de la navigation aérienne en Suisse a pris la décision de limiter le trafic.

Le quota de passage a été réduit de 10% en Suisse orientale. Skyguide dit espérer que la pression sur les contrôleurs baissera grâce à un soutien psychologique, et pouvoir bientôt retrouver un rythme d’activité normale.

Catastrophe évitée de justesse

Mercredi, un employé de Skyguide, qui avait été acquitté en première instance, a été reconnu coupable en appel d’entrave à la circulation publique par négligence par le Tribunal cantonal de Zurich. Il a écopé de 90 jours-amende à 210 francs avec sursis.

En mars 2011, l’aiguilleur du ciel aujourd’hui âgé de 36 ans avait donné le feu vert quasi simultané à deux décollages sur deux pistes se croisant. Les deux Airbus en question transportaient 260 passagers au total. L’un des pilotes s’était rendu compte du danger et avait spontanément interrompu le démarrage de l’appareil. Le contrôleur aérien avait lui-même fait part de l’incident.

Skyguide a réagi avec véhémence à cette condamnation, qui peut encore faire l’objet d’un recours auprès du Tribunal fédéral. La société a déclaré dans un communiqué que cela mettait «la culture de sécurité en péril».

Critiques de Skyguide

«Si nous voulons améliorer la sécurité aérienne de façon continue, il faut que les contrôleurs, techniciens et pilotes qui accomplissent consciencieusement leur mission puissent signaler tout incident de leur propre initiative, sans craindre des sanctions», écrit Skyguide. «Les taux de signalement aujourd’hui très élevés en Suisse pourraient chuter.» Et de rappeler que depuis l’incident, diverses mesures visant à réduire les risques ont été introduites.

Le collaborateur concerné, lui, ne travaille plus au «front» de la sécurité aérienne. Il a été affecté au développement de celle-ci. Il suit actuellement une formation pour pouvoir réintégrer son ancienne fonction. La question de savoir si cela reste possible après ce jugement reste ouverte.

Ce n’est pas la première fois qu’un contrôleur aérien de Skyguide est condamné. Fin novembre, le Tribunal pénal fédéral a confirmé la peine pécuniaire avec sursis d’un autre aiguilleur du ciel, pour avoir causé un rapprochement dangereux entre deux avions en raison d’une communication peu claire. L’affaire sera jugée en dernière instance par le Tribunal fédéral.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Aéroport de ZurichAéroport de Zurich: passagers virés de leur siège pour laisser la place à l'équipageAéroport de Zurich: passagers virés de leur siège pour laisser la place à l'équipage

DroguesAéroport de Zurich: les douaniers trouvent de la marijuana cachée dans un jouetAéroport de Zurich: les douaniers trouvent de la marijuana cachée dans un jouet

TraficDrogue: Une mule arrêtée avec 46 kilos de khat à l'aéroport de ZurichDrogue: Une mule arrêtée avec 46 kilos de khat à l'aéroport de Zurich

Top