17.06.2020, 00:01
Lecture: 4min

Antiterrorisme: le Conseil national accepte un durcissement du droit pénal pour lutter contre le terrorisme

Premium
chargement
La ministre de la Justice, Karin Keller-Sutter, a affirmé que la Suisse est déjà bien armée contre la criminalité et le terrorisme. Le projet adopté est qualifié de liberticide par certains parlementaires.

SÉCURITÉ Le Conseil national a voté pour adopter des dispositions légales plus sévères à l'égard du terrorisme. La droite salue le vote, la gauche dénonce des mesures liberticides.

Le Conseil national a accepté, hier, de renforcer le droit pénal et la coopération internationale. Dénonçant un projet liberticide, le PS et les Verts auraient voulu que le Conseil fédéral revoie sa copie, mais par 127 voix contre 67, le National a refusé.

Ce projet renforce la coopération internationale en adaptant le droit pénal et permet à la Suisse de ratifier la Convention du Conseil de l’Europe pour la prévention du...

À lire aussi...

Tour de visTerrorisme: le Conseil national renforce les mesures antiterroristesTerrorisme: le Conseil national renforce les mesures antiterroristes

InstabilitéTerrorisme: opération antidjihadiste à la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Burkina FasoTerrorisme: opération antidjihadiste à la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso

BilanSécurité: le terrorisme est toujours en tête des menaces en 2019Sécurité: le terrorisme est toujours en tête des menaces en 2019

JusticeTerrorisme: un membre de l’Etat islamique mis en accusation en SuisseTerrorisme: un membre de l’Etat islamique mis en accusation en Suisse

DéfenseTerrorisme: le Conseil des Etats soutient le paquet de mesures antiterroristesTerrorisme: le Conseil des Etats soutient le paquet de mesures antiterroristes

Top