Assurance maladie: "halte à la confusion!"

chargement

Pétition Une pétition munie de 63'000 signatures demande au Conseil fédéral et au Parlement d'ancrer dans la loi sur l'assurance maladie la séparation complète de l'assurance de base et des complémentaires.

  31.08.2012, 15:45
Tous les partis ont souligné l'urgence d'agir sur ce dossier hospitalier et de mettre fin à une période d'incertitudes qui a créé un climat délétère.

Les caisses maladie ne devraient plus pouvoir pratiquer à la fois l'assurance de base et l'assurance complémentaire. Après l'échec de l'initiative populaire réclamant davantage de transparence, le comité de médecins a déposé les 63'000 signatures recueillies sous forme d'une pétition.

Le texte demande au Conseil fédéral et au Parlement d'ancrer dans la loi sur l'assurance maladie (LAMal) la séparation complète de l'assurance de base et des complémentaires. L'initiative populaire, qui a n'a pas réussi, fin mars, à récolter les 100'000 signatures exigées, souhaitait que ce principe soit inscrit dans la Constitution.

Le comité d'initiative estime que la transparence de l'assurance maladie est une condition indispensable pour rétablir la confiance des partenaires, écrit-il vendredi dans un communiqué. Comme il juge que son initiative "Halte à la confusion entre assurance de base et assurance complémentaire" a trouvé un large écho, il a déposé les 63'080 signatures le 17 août à la Chancellerie fédérale.

Vers une réduction du montant des rentes pour enfant

 
Les personnes à l'assurance invalidité pourraient toucher moins d'argent pour leurs enfants. La commission compétente du National se rallie à deux contre un à la coupe décidée par le Conseil des Etats et veut même tailler davantage pour les enfants vivant à l'étranger.

Les rentes devraient être adaptées au pouvoir d'achat le plus faible entre les deux Etats concernés, recommande la commission de la sécurité sociale. La décision est toutefois tombée par seulement 11 voix contre 9 et 4 abstentions, ont indiqué vendredi les services du Parlement.

Sur proposition du Conseil fédéral, le Conseil des Etats a déjà accepté en décembre dernier de réduire les rentes pour enfants de 40 à 30% de la rente d'invalidité. Cette mesure, qui permettrait d'économiser 120 millions de francs, fait partie du second volet de la 6e révision de l'AI.

La commission du National ne s'est pas encore prononcée sur la mesure phare de la réforme: le remplacement des échelons de rentes par des rentes linéaires afin d'inciter les bénéficiaires à travailler plus. Elle a reporté sa décision à la prochaine séance.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobre

BanqueCredit Suisse: prêts suspects au MozambiqueCredit Suisse: prêts suspects au Mozambique

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 19 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 19 octobre

Projet piloteCannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022Cannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022

santé publiqueVers une levée de l’interdiction du cannabisVers une levée de l’interdiction du cannabis

Top