Bienne: graves dysfonctionnements commis à la Direction de l'action sociale

chargement

Enquête administrative Le style de conduite du conseiller municipal UDC Beat Feurer est très critiqué à Bienne. Deux cadres quittent leur fonction. Une enquête administrative menée au sein de la Direction de l'action sociale et de la sécurité de la Ville montrent de graves dysfonctionnements.

  31.10.2014, 16:50
Le style de conduite du conseiller municipal UDC Beat Feurer à la tête de l'action sociale et de la sécurité de la Ville de Bienne  est l'objet de critiques.

 De graves dysfonctionnements ont miné la Direction de l'action sociale et de la sécurité de la Ville de Bienne. Une enquête administrative présentée vendredi juge sévèrement l'action du conseiller municipal UDC Beat Feurer à la tête de ce dicastère.

La Ville de Bienne avait mandaté un expert pour faire la lumière sur le climat de travail au sein de la Direction de l'action sociale et de la sécurité (ASS). L'Association du personnel de la Ville avait fait état de sérieux problèmes relationnels qui contribuaient à créer selon elle une atmosphère de travail "insoutenable".

Manquements crasses

Le rapport présenté par une délégation de l'exécutif biennois relève de "graves manquements" en matière de conduite. Cette situation a "considérablement" compliqué l'accomplissement des tâches et a conduit à une perte de confiance sensible, à de l'insécurité auprès du personnel et à un sentiment de méfiance.

"Le Conseil municipal est soulagé après avoir appris qu'aucune menace n'avait été proférée à l'encontre de collaborateurs", a souligné le maire Erich Fehr. Dans le même temps, l'élu socialiste a fait état de la consternation de l'exécutif devant l'ampleur des manquements et des dysfonctionnements.

Le rapport n'épargne pas le conseiller municipal Beat Feurer. "Si les cadres des départements ne se sentent plus ni pris au sérieux ni estimés, un conseiller municipal peut très difficilement être pris lui-même au sérieux avec une telle méthode de travail", note l'expert cité par le Conseil municipal à majorité de gauche.

Naïveté

Le conseiller municipal mis en cause a reconnu avoir parfois fait preuve de naïveté et d'indécision. L'élu s'est engagé à améliorer son style de conduite. Il mènera également des réflexions sur l'organisation interne de sa direction.

"Une démission n'est pas entrée en ligne de compte", a déclaré Beat Feurer, qui reconnaît avoir abordé la question. Le magistrat n'a pas voulu porter une appréciation personnelle sur ce rapport et a juste souhaité aller de l'avant avec les autres membres de l'exécutif.

Si Beat Feurer reste à son poste, la responsable du Département des affaires sociales ainsi que le secrétaire de direction, un proche du directeur, ont quitté leur fonction à la fin du mois d'octobre. La décision a été prise d'un commun accord, a indiqué le maire Erich Fehr qui n'a pas voulu donner davantage de détails.

Pas une mise sous tutelle

En attendant, le Conseil municipal a décidé de créer une délégation de l'exécutif chargée de la conduite stratégique du domaine social. Par cette démarche, il dit vouloir soutenir le conseiller municipal Beat Feurer dans ses efforts pour réduire le taux d'aide sociale.

"Ce n'est pas une mise sous tutelle", a souligné le vice-présidente du Conseil municipal Silvia Steidle. La délégation entend soutenir le conseiller municipal dans les questions relevant du domaine social, a ajouté la responsable des finances. Mais il n'était pas question de lui retirer des attributions ou de l'exclure.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

JusticeVictime d’abus: le tribunal cantonal de Thurgovie annule le délai de prescriptionVictime d’abus: le tribunal cantonal de Thurgovie annule le délai de prescription

live
En directCoronavirus: la Suisse compte 827 nouveaux cas pour 18'590 tests, 24 hospitalisations et 2 mortsCoronavirus: la Suisse compte 827 nouveaux cas pour 18'590 tests, 24 hospitalisations et 2 morts

IntempériesIntempéries: les assurances bâtiments estiment les dommages à 650 millionsIntempéries: les assurances bâtiments estiment les dommages à 650 millions

Des dommages estimés à 650 millions

Les dégâts dus aux intempéries sont estimés à 650 millions par les assurances bâtiments cantonales. Les mesures de...

  29.07.2021 11:16

PandémieCoronavirus: l’hôpital du Jura ne paiera qu’à 80% les quarantaines d’employés non vaccinésCoronavirus: l’hôpital du Jura ne paiera qu’à 80% les quarantaines d’employés non vaccinés

Pression sur le personnel non vacciné

Afin d’augmenter une couverture vaccinale qui avoisine les 50%, l’hôpital du Jura met la pression sur son personnel en...

  29.07.2021 08:19

CANTONS ALPINSLe loup accusé de faire un carnage, les éleveurs lancent un cri d’alarmeLe loup accusé de faire un carnage, les éleveurs lancent un cri d’alarme

Le loup accusé de faire un carnage

Les éleveurs lancent un cri d’alarme et demandent à Berne des mesures contre le prédateur trop vorace.

  29.07.2021 06:59
Premium

Top