Brexit: la Bourse suisse chute de 6% à l'ouverture

chargement

Brexit Le vote du Brexit a affolé la Bourse. La Suisse ouvre sur une chute de 5,99% de son indice vedette.

 24.06.2016, 09:18
A l'ouverture, l'indice vedette Swiss Market Index (SMI) plongeait de 5,99% à 7542,14 points. (Illustration)

La Bourse suisse a ouvert en forte baisse vendredi, après la votation de la Grande-Bretagne en faveur d'une sortie du pays de l'Union européenne (UE). A l'instar des autres places européennes, le SMI a chuté de près de 550 points.

A 9h15, le SMI perdait 4,81% à 7640,58 points, le SLI lâchait 6,22% à 1145,20 points et le SPI 4,79% à 8267,77 points. Parmi les 30 valeurs vedettes, toutes reculaient.

La croissance des incertitudes sur les marchés financiers fait également augmenter la volatilité. Le VSMI est monté de 3,8% à 26,35 points au moment de l'ouverture de la Bourse.

Bourse de Londres en fort repli

En Europe, pris à contre-pied par une sortie du Royaume-Uni qu'ils n'attendaient pas, les marchés se sont également effondrés à l'ouverture, suivant irrémédiablement les places asiatiques et la livre britannique au plus bas depuis 1985.

Une chute de près de 10% pour la Bourse de Paris, de quasiment 10% pour celle de Francfort et de plus de 7% pour Londres. Et l'onde de choc était générale sur toutes les places européennes.

Le carnage était du même ordre de grandeur qu'au moment de la faillite de la banque américaine Lehman Brothers en 2008, avec le secteur bancaire en première ligne. Deutsche Bank s'effondrait ainsi de plus de 16% comme BNP Paribas et Société Générale de plus 25%.

"Les marchés n'y croyaient pas. Ils sont pris par surprise par ces résultats inattendus et c'est une réaction en chaîne", souligne Alexandre Baradez, un analyste de IG France.

Depuis le début de la campagne les marchés redoutaient une sortie du Royaume-Uni aux conséquences dévastatrices pour l'économie européenne et mondiale ainsi que pour le monde financier.

"Pour le Royaume-Uni, c'est un Séisme" dont les "implications vont indubitablement aller au-delà des frontières britanniques, avec un effet immédiat et potentiellement durable sur les échanges commerciaux et sur tous les actifs financiers", estime Matthew Beesley, directeur actions internationales de la société de gestion britannique Henderson Global Investors.

Après s'être envolée au-dessus de 1,50 dollar au moment de la fermeture des bureaux de vote, la livre sterling est tombée d'abord sous 1,45 dollar, puis 1,40 dollar, et a poursuivi sa folle descente à des niveaux inédits depuis 1985, jusqu'à 1,3229 dollar, soit une chute de plus de 10% sur la journée. A l'ouverture des marchés européens, elle évoluait à 1,3686 dollar.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ApprovisionnementEnergie: Guy Parmelin appelle à se préparer aux pénuries d’électricitéEnergie: Guy Parmelin appelle à se préparer aux pénuries d’électricité

live
En directCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étrangerCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étranger

EnquêteChantage contre Berset: pas de traitement de faveur pour le conseiller fédéralChantage contre Berset: pas de traitement de faveur pour le conseiller fédéral

JusticeHomophobie: plusieurs plaintes déposées pour discrimination en Suisse romandeHomophobie: plusieurs plaintes déposées pour discrimination en Suisse romande

Quoi de neuf?Revue de presse: pénurie d’électricité, certificat Covid, affaire de chantage sur Berset… les titres de ce dimancheRevue de presse: pénurie d’électricité, certificat Covid, affaire de chantage sur Berset… les titres de ce dimanche

Top