19.12.2019, 00:01

«C’est une grande aventure humaine, passionnante!»

Premium
chargement
Pour Didier Queloz, «il n’y a pas mieux que d’étudier d’autres systèmes solaires pour comprendre le nôtre».
Par propos recueillis par Pascal Fleury, Kourou

KOUROU Didier Queloz, découvreur de la première exoplanète avec Michel Mayor, en 1995, ce qui leur a valu le prix Nobel de physique, est aussi l’un des pères de Cheops. Rencontre.

Comment vous est venue l’idée de ce projet de satellite?

Grâce au ski! Je suis un ancien professeur de ski, et mon ami astrophysicien britannique Andrew Cameron est un fanatique de glisse. Dans les années 2000, il venait régulièrement en Suisse pour donner des séminaires, et nous en profitions pour aller à la montagne. Nous travaillions ensemble sur plusieurs...

À lire aussi...

ProgrammeExtrémisme violent: seize projets de lutte financés dans le cadre du plan nationalExtrémisme violent: seize projets de lutte financés dans le cadre du plan national

live
EpidémieCoronavirus: salon de l'auto, carnaval de Bâle... les grandes manifestations suisses annuléesCoronavirus: salon de l'auto, carnaval de Bâle... les grandes manifestations suisses annulées

FinanceBanques: rémunération en baisse pour les dirigeants d’UBS en 2019Banques: rémunération en baisse pour les dirigeants d’UBS en 2019

TransportsTransports publics: subventions perçues en trop par les CFF et la BLSTransports publics: subventions perçues en trop par les CFF et la BLS

IntempériesMétéo: le nord de la Suisse a été balayé par la tempête «Bianca»Météo: le nord de la Suisse a été balayé par la tempête «Bianca»

Top