Caisse unique: le projet du Conseil fédéral divise

chargement

Assurance Le Conseil fédéral a présenté mercredi un contre-projet à l'initiative pour une caisse maladie publique. La droite et santésuisse le rejettent, tandis que les initiants le jugent "décevant". Le PS estime qu'il va "dans la bonne direction."

  27.02.2013, 18:34
Au lendemain des votations fédérales, la presse romande est partagée sur le sujet de l'assurance-maladie

La caisse unique fait des vagues. Le comité d'initiative salue la volonté du Conseil fédéral de légiférer dans le domaine. Selon lui, ses propositions de réassurance des hauts coûts et de séparation de l'assurance de base et de l'assurance complémentaire vont dans la bonne direction. Toutefois, ils jugent l'ensemble du contre-projet "décevant" et "sans conviction".

Les initiants sont d'avis que seul leur texte permet d'enrayer la spirale des primes et des coûteux changements de caisse maladie par les assurés. Une caisse publique empêchera, selon eux, "une douzaine d'assureurs de s'unir contre une baisse des coûts et de continuer de dépenser des sommes exorbitantes en frais publicitaires."

Socialistes satisfaits

Le Parti socialiste se montre plus modéré. Jean-François Steiert, membre de la commission de la Santé du Conseil national, salue la volonté du gouvernement de régler les problèmes du système de santé. La caisse publique demeure un objectif prioritaire, mais le contre-projet représente une bonne alternative.

Les représentants des assureurs maladie ne voient en revanche dans le contre-projet du Conseil fédéral "pas une seule mesure positive qui ne soit déjà en délibération au Parlement." Santésuisse rejette avec force la proposition de "réassurance" qui ne serait qu'une "caisse unique partielle".

La séparation de l'assurance de base et de l'assurance complémentaire ne trouve pas non plus grâce aux yeux des caisses. Cette mesure n'engendre qu'un "dédoublement de l'administration, donc un renchérissement des deux domaines d'assurance".

Droite catégorique

"On est en train d'étatiser la santé", a déclaré Christophe Darbellay, président du PDC. Le politicien valaisan ne comprend pas pourquoi le Conseil fédéral "s'obstine", le peuple ayant déjà refusé la caisse unique dans le passé. Les démocrates-chrétiens misent sur la régionalisation et la responsabilisation des assurés pour stopper la montée des coûts.

L'UDC rejette également le contre-projet qu'elle juge "inutile". Les conservateurs épinglent le gouvernement, lui reprochant de soutenir l'"initiative nocive" du comité pour une caisse publique. Celle-ci revient à une "onéreuse et nuisible étatisation de la santé."

Les libéraux-radicaux dénoncent pour leur part ce qu'ils considèrent comme une introduction masquée de la caisse maladie unique. Le PLR demande que l'initiative soit portée sans contre-projet devant le peuple, qui d'après eux la refuserait. Le PBD lui emboîte le pas, rappelant que le Parlement avait déjà formulé cette revendication lors de la dernière session d'hiver.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 27 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 27 octobre

Il s’est passé quoi?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mercredi 27 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mercredi 27 octobre

RailCFF: les vélos auront 400 places de plus dans les trains dès 2022CFF: les vélos auront 400 places de plus dans les trains dès 2022

DécisionEnergie: Berne veut installer des panneaux solaires le long des autoroutes et des railsEnergie: Berne veut installer des panneaux solaires le long des autoroutes et des rails

A la hausseSanté: 4 Suisses sur 5 portent des lunettes ou des lentillesSanté: 4 Suisses sur 5 portent des lunettes ou des lentilles

4 Suisses sur 5 portent des lunettes

La population vieillit, on travaille souvent devant des écrans… Conséquence, le nombre de personnes qui doivent porter...

  27.10.2021 16:09

Top