Cas rarissime, un chaton sauvage est soigné à La Chaux-de-Fonds

chargement

BOIS DU PETIT-CHATEAU Trouvé agonisant il y a un mois, le petit félin va mieux.

Par SYLVIA FREDA
  31.07.2012, 14:11
1/4  

Tigré, bébé chat est petit, mignon, craquant et donne immédiatement envie de le prendre dans ses bras et de le câliner. Sauf qu'on serait griffé et mordu, car le chaton, tout au plus âgé de quatre mois, n'est pas du genre gentil minou domestique. "Celui qui est l'objet de toutes les attentions au Bois du Petit-Château est en effet un pur chaton sauvage! Un prédateur. Diverses analyses scientifiques l'ont confirmé" , explique Fernand Dupré, le garde-faune cantonal qui l'y a amené il y a quelques semaines. "Une photographe amateur a pris récemment toute une série de clichés du mimi sous tous les angles." Ils seront envoyés à l'Université de Zurich, pour observation, chez une spécialiste de cette espèce.

Fernand Dupré est aujourd'hui content. "Là, c'est magnifique, le mistigri va de mieux en mieux! Mais quand je l'ai recueilli sur la route qui monte vers le Mont-Dar, à La Sagne, il était dans un piteux état." Complètement déshydraté, abandonné, il agonisait. "J'ai donc décidé de l'emmener ici, au zoo de La Chaux-de-Fonds, où se trouve un centre officiel de soins pour la faune sauvage." Un forestier a vu, le premier, le félin, hyper agressif, sur un éperon rocheux, au côté d'un autre petit. "Il les a pris les deux en photo. Mais le second, jene l'ai pas retrouvé!" , commente encore le garde-faune.

"Cela doit faire déjà un mois que notre hôte sur quatre pattes est en soins chez nous" , raconte Yasmine Ponnampalam, gardienne-cheffe du Bois du Petit-Château. Depuis sept ans qu'elle travaille là, c'est la première fois qu'elle a à s'occuper d'un chat sauvage. "C'est très rare d'en voir un de si près et de pouvoir le tenir dans ses mains...Au zoo La Garenne (réd: à Le Vaud, au-dessus de Rolle) , ils en ont eu un, plus âgé, l'année passée!"

Elle pensait que le chaton recueilli ne se remettrait pas, tant son état était désespéré. "Quand il sera complètement rétabli - si un jour il l'est totalement, c'est-à-dire de loin pas tout de suite - et quand le service de la faune le décidera, notre protégé sera remis en liberté, dans la forêt où il a été trouvé!" Le destin des bêtes sauvages est de retourner à la nature. "Elles ne nous appartiennent pas. Raison pour laquelle d'ailleurs nous ne leur donnons pas de nom quand elles passent par la station de soins!" Le minet accueilli ne fait pas exception et n'en a donc pas reçu non plus.

 

Le chaton est une femelle

 

Et, il faut le préciser, "il" est en fait une femelle. On le devine au fait que Yasmine Ponnampalam parle systématiquement de l'animal au féminin. "Elle était atteinte de graves troubles neurologiques, quand elle est arrivée au zoo. Elle tournait sur elle-même, tombait sur le côté. On se rendait bien compte aussi qu'elle ne voyait rien du tout." La chatte a donc passé deux semaines chez le vétérinaire. "Aux soins intensifs.On pense qu'elle a eu un kyste dans le cerveau à cause d'une probable toxoplasmose, d'où tous les troubles dont elle a souffert. "

Aujourd'hui, ses symptômes ont disparu. Elle se déplace normalement. Elle joue. On s'est aperçu, après des récents examens ophtalmologiques qu'elle n'est pas complètement aveugle. "Mais on n'arrive pas à dire à quel pourcentage exactement elle voit. Elle fait la différence, en tout cas, entre l'ombre et la lumière et elle perçoit les mouvements." Ces progrès font nourrir des espoirs de guérison complète à Yasmine Ponnampalam.

"Et si aujourd'hui, elle est dans un espace moindre, dans la station de soins, c'est pour qu'elle puisse s'habituer. On vient de la mettre dehors, après qu'elle a passé des semaines dedans." Ensuite, elle sera déplacée dans un enclos beaucoup plus grand. "Pour l'instant, elle est imprégnée. C'est-à-dire qu'elle est habituée à nous." Gentiment vont lui être données des proies vivantes pour réactiver ses instincts de chasseuse. "Cela va prendre des mois. Et ensuite on la relâchera!"


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
directCoronavirus: le nombre de tests antigéniques rapides a chuté en SuisseCoronavirus: le nombre de tests antigéniques rapides a chuté en Suisse

exercice nationalLa Confédération se prépare face à la peste porcineLa Confédération se prépare face à la peste porcine

intempériesUne tempête, accompagnée de vents violents, traverse la SuisseUne tempête, accompagnée de vents violents, traverse la Suisse

CybercriminalitéUne liste de noms d’entreprises volée sur le portail EasyGovUne liste de noms d’entreprises volée sur le portail EasyGov

CouacComment une faille de sécurité permet de valider un certificat Covid expiréComment une faille de sécurité permet de valider un certificat Covid expiré

Top