24.11.2019, 08:53

Chapeau d'Hitler, chocs à la tête des jeunes footballeurs, faillite des hôpitaux...les titres de ce dimanche

chargement
On fait pour vous le tour des principaux titres développés dans la presse dominicale.

à la une Les journaux de ce dimanche se sont bien sûr intéressés à l'élection au Conseil fédéral, mais ils nous apprennent aussi que le haut-de-forme d'Hitler a été acheté par un Genevois, que des médecins tirent la sonnette d'alarme sur les chocs à la tête des jeunes footballeurs ou qu'un hôpital sur 10 est menacé par la faillite.

L'élection du gouvernement en décembre passionne les quatre journaux dominicaux suisses. Mais la presse s'intéresse aussi à l'après-Conseil fédéral. Voici un aperçu de ces informations non confirmées à Keystone-ATS:

Les Verts au gouvernement et la formule magique

Le Matin Dimanche / NZZ am Sonntag / SonntagsBlick / SonntagsZeitung: Le PDC, l'UDC et le PLR se sont prononcés contre sa candidature au Conseil fédéral, mais la verte Regula Rytz ne compte pas abandonner. Il lui reste trois semaines pour convaincre les parlementaires, lance-t-elle ainsi dans Le Matin Dimanche. "La stabilité politique est importante en Suisse. Mais stabilité ne signifie pas immobilité", insiste la conseillère nationale bernoise de 57 ans et présidente du parti. Ce sont les électeurs qui ont esquissé ce plan d'attaque, explique-t-elle dans le SonntagsBlick. "La question est maintenant de savoir si le Parlement va respecter cette volonté démocratique". De son côté, le chef de groupe Balthasar Glättli se montre tout aussi combatif. "Le résultat d'une course est connu une fois seulement la ligne d'arrivée passée. L'élection du Conseil fédéral a sa propre dynamique", indique-t-il à la SonntagZeitung. Et de rappeler que ce ne sont pas les fractions qui auront le dernier mot, mais les 246 parlementaires.

Quant au président du PDC Gerhard Pfister, il répète son appel à mener une discussion avec tous les autres partis au sujet de la future composition du gouvernement. Dans la NZZ am Sonntag, il propose que le nombre de sièges de chacune des formations au Parlement serve à l'avenir de référence. Un parti obtiendrait ainsi un fauteuil au gouvernement à chaque fois que 35 de ses représentants seraient élus au sein de l'Assemblée. Selon la configuration actuelle, le PLR devrait alors céder aux Verts l'un de ses deux fauteuils au Conseil fédéral.

Doris Leuthard chez Stadler Rail

"SonntagsBlick": Le président de Stadler Rail Peter Spuhler défend le droit des anciens conseillers fédéraux à travailler dans le secteur privé. Le fabricant de matériel ferroviaire a proposé la candidature de l'ex-ministre des Transports Doris Leuthard à son conseil d'administration. "En tant qu'entrepreneur, j'attends des politiciens suisses qu'ils soutiennent l'économie. Et pas seulement pendant leur mandat, mais aussi après", explique Peter Spuhler dans un entretien avec le SonntagsBlick. Selon le Thurgovien, le grand savoir-faire en matière de politique européenne des transports, que Mme Leuthard a acquis, peut profiter à Stadler Rail et lui permettre de prendre des décisions stratégiques.

Par ailleurs, souligne l'ancien conseil national UDC, l'engagement de Doris Leuthard est dans l'intérêt du contribuable, car les honoraires du conseil d'administration sont déduits de la pension de conseillère fédérale que touche l'Argovienne. Selon Peter Spuhler, Doris Leuthard recevra 90'000 francs par an pour son mandat à Stadler-Rail. Les actionnaires devront se prononcer sur sa nomination lors de l'assemblée générale le 30 avril 2020. Depuis ce printemps, l'ex-ministre est déjà devenue membre des conseils d'administration de Coop, Bell Food et Transgourmet.

Le chapeau d’Hitler à Genève

Le Matin Dimanche: C'est un entrepreneur genevois qui a acheté le haut de forme porté par Adolf Hitler et une édition de luxe de "Mein Kampf", mis aux enchères mercredi à Munich. "J’ai souhaité acheter ces objets pour qu’ils ne soient pas utilisés à des fins de propagande néonazie. Ma démarche est totalement apolitique et neutre", explique Abdallah Chatila dans un entretien avec le Matin Dimanche. Il a ainsi déboursé environ 600'000 francs pour acquérir dix lots, les plus symboliques, sur les 800 proposés. Pour le Genevois, "il faudrait brûler" ces reliques, mais à des fins de mémoires, il a décidé de les donner à l'association Keren Hajessod qui devrait les exposer dans un musée. Pour Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad), cette "action est très louable. Abdallah Chatila mérite notre respect pour son intervention déterminée". Cette vente aux enchères d'effets personnels de dirigeants nazis avait suscité l'indignation.

Hôpitaux suisses menacés de faillite

NZZ am Sonntag: Un hôpital sur dix en Suisse est menacé de faillite. Selon une étude menée par la société d'audits Price Waterhouse Coopers (PwC), citée par la NZZ am Sonntag, 37 des 44 hôpitaux sondés ne seront plus assez rentables pour demeurer concurrentiels au cours des cinq à dix prochaines années. L'étude porte sur des hôpitaux publics de différentes tailles de toutes les régions du pays. Ensemble, ils représentent environ 70% du chiffre d'affaires total du marché hospitalier. Extrapolés aux 163 hôpitaux que compte le pays, PwC estime qu'un établissement sur dix risque de faire faillite. Et ce nombre augmentera si les hôpitaux ne font pas rapidement des concessions sur leurs services, estime la société. L'ajustement du marché hospitalier est une conséquence attendue du nouveau financement introduit en 2012. Les hôpitaux reçoivent depuis lors des honoraires forfaitaires pour leurs services. Ceux qui ne travaillent pas assez efficacement ne peuvent plus couvrir leurs coûts.

L’intelligence artificielle au service des urgences

Le Matin Dimanche: Et si on recourrait à l'intelligence artificielle pour améliorer le services des urgences? C'est en tout cas le but du logiciel CALAI, conçu par l'entreprise valaisanne, CALYPS, en collaboration avec la Haute École d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud (HEIG-VD). Pour ce faire, l'algorithme combine les données de l'hôpital avec des informations venues de l'extérieur, révèle Le Matin Dimanche. Ces éléments permettent d’estimer combien de gens se rendront aux urgences chaque jour de la semaine à venir, combien seront hospitalisés et dans quel service. De quoi permettre aux responsables d'adapter le nombre d'employés à mobiliser. Parmi les critères pris en compte figurent le jour de la semaine, la météo, les événements et manifestations prévus, ou encore le niveau socio-culturel de la ville. CALAI est exploité depuis le début du mois au Centre hospitalier de Valenciennes (CHV), dans le nord de la France et il a raison près de 9 fois sur 10.

Football: le danger des chocs à la tête

SonntagsZeitung: Deux neurologues suisses renommés appellent à des règles plus strictes en football pour les plus jeunes, afin de leur éviter au maximum tout choc à la tête. Des recherches montrent que des commotions cérébrales fréquentes favorisent le développement de la démence, rapporte la SonntagsZeitung. Les enfants courent un plus grand risque de lésions cérébrales en cas de choc à la tête en raison d'une boîte crânienne plus fine et une musculature du cou plus faible. Aux États-Unis, l'association de football a interdit les tirs de la tête aux enfants de moins de 10 ans. Jusqu'à 13 ans, cette technique ne doit être utilisée que de manière limitée. De son côté, l'Association suisse de football estime que cette interdiction est exagérée, mais compte discuter d'autres moyens de réduire les lésions cérébrales chez les enfants et les jeunes en janvier prochain.

Scandale 1MDB: banquiers zurichois punis

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Le scandale des milliards pillés du fonds souverain malaisien 1MDB éclabousse deux anciens cadres de la banque zurichoise Coutts. Le Département fédéral des finances leur a infligé une amende en septembre dernier pour avoir manqué à leur obligation de signaler aux autorités les soupçons de blanchiment d'argent, écrivent Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. L'un des deux, un ancien responsable antiblanchiment a fait appel. L'autre, un ancien responsable du contrôle des risques, a été condamné à une amende de 13'000 francs pour avoir facilité par sa négligence le pillage des milliards du peuple malaisien. Ce jugement, obtenu par la cellule-enquête de Tamedia, montre que la banque privée et ses services antiblanchiment ont ignoré pas moins de dix signaux d’alarme. Le fonds 1MDB avait été créé pour aider le développement de la Malaisie. Au moins 7 milliards de dollars, venus de ce fonds sont passés par Zurich, Lugano ou Genève, estime le Ministère public de la Confédération.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

persévéranteElection au Conseil fédéral: sans soutien à droite, Regula Rytz veut y croireElection au Conseil fédéral: sans soutien à droite, Regula Rytz veut y croire

AutricheAutriche: la maison natale d’Adolf Hitler vendue à 810’000 euros à l’EtatAutriche: la maison natale d’Adolf Hitler vendue à 810’000 euros à l’Etat

AïeSanté: un million de personnes ont été admises à l'hôpital en Suisse en 2018Santé: un million de personnes ont été admises à l'hôpital en Suisse en 2018

inquiétudeFootball: pas de séquelles pour Fabian Schär, victime d'un choc violent face à la GéorgieFootball: pas de séquelles pour Fabian Schär, victime d'un choc violent face à la Géorgie

Top