Climat: les fonds financiers «verts» pas vraiment plus vertueux

chargement

Critiques Les fonds financiers dits «durables» ne financent pas davantage une économie plus vertueuse pour le climat. Ce sont les conclusions d’un rapport d’un cabinet de notation mandaté par Greenpeace.

 21.06.2021, 13:11
Plus d'un tiers des avoirs est placé dans des activités jugées critiques et notamment dans le charbon et le pétrole.

Alors que grandit l’appétit des détenteurs de capitaux pour les placements répondant à des critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance, les fonds estampillés «ESG» n’injectent guère plus d’argent dans une économie climatiquement vertueuse que les véhicules conventionnels.

«Il semble que, dans l’ensemble, les fonds durables ne démontrent une efficacité que pour le désengagement de sociétés impliquées dans des controverses environnementales majeures et non en termes d’amélioration de l’impact du portefeuille sur le climat et la durabilité», résume le cabinet de notation spécialisé dans le domaine ESG Inrate dans une étude publiée lundi.

 

Mandatée par Greenpeace, l’agence genevo-zurichoise s’est penchée sur une cinquantaine de fonds durables proposés par des banques de détail et autorisés à la distribution en Suisse et au Luxembourg, et comparés à une vingtaine de fonds conventionnels.

Producteurs de ciments et industrie de l’armement figurent parmi les rares domaines d’activité à être véritablement moins représentés dans les produits verts que dans leurs pendants traditionnels.

Etude de cas éloquente

Sans le nommer précisément, l’étude met en exergue un fonds dont la raison sociale comprend les trois lettres les plus en vue du moment dans le monde de la finance, mais dont plus d’un tiers des avoirs est placé dans des activités jugées critiques et notamment dans le charbon et le pétrole.

A lire aussi : Climat: la pression augmente de toutes parts sur les géants du pétrole

Les auteurs du rapport attribuent néanmoins le faible écart entre fonds labellisés durables et fonds conventionnels plus à une immaturité du concept de durabilité qu’à un manque d’entrain des gérants de fonds à y réallouer les capitaux sous gestion.

Les méthodes et données utilisées pour la composition des portefeuilles pourraient ainsi n’avoir pas reflété fidèlement leur impact sur l’environnement et la société. Les rapports ESG fournis par les sociétés présentent quant à eux encore des lacunes et nécessitent généralement un passage en revue par un expert.

Inrate a en outre constaté un manque de transparence en matière d’impact mesurable et soupçonne de manière plus générale un manque de sensibilisation du secteur financier aux questions de durabilité.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FINANCE «VERTE»Finance et climat: "Davantage de banquiers se déplacent à vélo aujourd’hui qu’hier"Finance et climat: "Davantage de banquiers se déplacent à vélo aujourd’hui qu’hier"

EnvironnementClimat: la pression augmente de toutes parts sur les géants du pétroleClimat: la pression augmente de toutes parts sur les géants du pétrole

fribourgLes 30 activistes du climat condamnés par la justice fribourgeoiseLes 30 activistes du climat condamnés par la justice fribourgeoise

Les 30 activistes du climat condamnés

Les 30 activistes du climat prévenus d’avoir bloqué Fribourg Centre le 29 novembre 2019, jour de Black Friday, ont été...

  18.06.2021 11:50

InitiativeClimat: la JS Suisse veut limiter les grandes fortunes pour financer des mesures contre le réchauffementClimat: la JS Suisse veut limiter les grandes fortunes pour financer des mesures contre le réchauffement

Top