Contrefaçon: les «faux» ont fait perdre 4,5 milliards de francs et 10 000 emplois à la Suisse

chargement

Ca fait cher La facture est salée. Les produits contrefaits, comme les montres ou les bijoux, ont coûté plusieurs milliards de francs aux entreprises suisses. Les contrefaçons ont également contribué à faire perdre des emplois.

 23.03.2021, 19:30
Les produits contrefaits concernent surtout les montres, bijoux et autres métaux précieux.

Le commerce de contrefaçons de montres, d’appareils ménagers ou de médicaments coûte des milliards de francs aux entreprises suisses et des milliers d’emplois, selon une nouvelle étude de l’OCDE publiée mardi. L’économie helvétique a été «flouée» de 4,5 milliards de francs de chiffres d’affaires en 2018.

Ce montant correspond à ce que l’économie suisse aurait pu toucher en plus, en l’absence de contrefaçons. Cela représente 1,5% des exportations suisses. C’est la première fois qu’une étude fournit des chiffres concrets sur ce sujet, souligne l’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle (IPI), commanditaire de l’enquête.

Les contrefaçons ont réduit de 2 milliards les ventes licites de l’industrie horlogère et du secteur des bijoux suisses, les secteurs les plus touchés. Pour l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux, la perte se monte à environ 1,2 milliard.

Le secteur du vêtement a aussi été touché. En outre, le nombre de médicaments contrefaits saisis a augmenté avec la pandémie de Covid-19 et le renforcement du commerce en ligne, indique l’IPI. Le nombre de contrefaçons saisies par les douanes suisses l’année dernière a augmenté de 50%.

Au total, 7 milliards de francs ont été dépensés dans le monde pour des produits de contrefaçon.

Selon l’enquête de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), ces faux proviennent en majorité de Chine, de Hong Kong, de Singapour, de Turquie, ainsi que de l’Inde pour les médicaments.

En l’absence de contrefaçons, les entreprises suisses «auraient pu proposer plus de 10’000 postes de travail supplémentaires en 2018», soit 1,7% de l’emploi du secteur manufacturier suisse. Ainsi, l’industrie horlogère et des bijoux a «perdu» quelque 3700 emplois, soit quatre sur dix.
Les recettes fiscales de l’Etat ont été réduites de 157 millions de francs en 2018, selon les données de l’OCDE.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

En augmentationLes douanes suisses ont saisi près de 3000 contrefaçons en 2019, un chiffre en forte hausseLes douanes suisses ont saisi près de 3000 contrefaçons en 2019, un chiffre en forte hausse

Forte hausse des contrefaçons saisies

Les douanes suisses saisissent toujours plus de contrefaçon. En 2019, les marchandises saisies ont augmenté de 70% par...

  12.03.2020 16:47

Top