10.06.2016, 12:09

Crash de la Patrouille suisse: des experts suisses envoyés aux Pays-Bas, le pilote toujours hospitalisé

chargement
Le crash s'est produit lors d'un entraînement en vue d'un meeting aérien (illustration).

Enquête Au lendemain du crash d'un Tiger F-5 de la Patrouille suisse dans le nord des Pays-Bas, des experts de l'armée se sont envolés vendredi matin pour tenter de comprendre ce qui s'est passé. Quant au pilote blessé, il est toujours hospitalisé. Il s'est fracturé le pied.

Suite au Crash d'un Tiger F-5 de la Patrouille Suisse aux Pays-Bas, une délégation helvétique s'est envolée vendredi afin de collaborer aux travaux d'enquête et apporter son assistance aux personnes impliquées. Le pilote blessé est dans un état "globalement bon".

"Il est toujours à l'hôpital", a précisé à l'ats une responsable de la communication des Forces aériennes suisses, sans être en mesure de préciser quand il pourra rentrer en terres helvétiques. Jeudi, l'homme s'est fracturé le pied et a subi de légères coupures et contusions après avoir actionné son siège éjectable et fini sa descente en parachute dans une serre.

Une care-team, chargée de prendre en charge des pilotes impliqués et de leurs proches, s'est envolée vendredi matin avec la délégation suisse pour les Pays-Bas. D'autres spécialistes sont du voyage comme une équipe de la justice militaire, des experts de la sécurité des Forces aériennes suisses, des experts en accidents aériens, ainsi qu'une équipe médicale.

La question de savoir si le pilote - qui avait à son actif plus de 1000 vols - pourra reprendre du service au sein de la Patrouille dépendra des conclusions de l'enquête. A titre de comparaison, le pilote du F/A-18 qui s'était écrasé en octobre dernier dans le département du Doubs (France) avait "relativement rapidement pu remonter dans son avion", a souligné la collaboratrice des Forces aériennes.

Plusieurs mois d'enquête

Les causes de la collision demeurent encore inconnues, a indiqué le commandant de l'Armée de l'air, Aldo Schellenberg, lors d'un point presse jeudi soir. Et d'écarter pour l'heure la thèse d'une défaillance technique. L'enquête lancée afin de faire toute la lumière sur l'accident pourrait prendre plusieurs mois.

Dans l'immédiat, de nombreux médias se posent la question de l'avenir de la Patrouille suisse. Dans un communiqué de presse, le Département fédéral de la défense a indiqué qu'une décision quant à la poursuite du programme 2016 des présentations de la formation acrobatique sera prise d'ici mercredi prochain.

L'accident s'est produit jeudi après-midi au nord des Pays-Bas, lors d'un vol d'entraînement de la Patrouille suisse en vue d'un show aérien à Leeuwarden. Deux avions Tiger F-5 se sont percutés, l'un d'eux s'abîmant dans un étang après l'éjection du pilote. L'autre appareil est parvenu à atterrir sans encombres et son occupant s'en est sorti indemne.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AVIATIONCrash aux Pays-Bas: trop tôt pour parler de répercussions sur les futurs engagements de la PatrouilleCrash aux Pays-Bas: trop tôt pour parler de répercussions sur les futurs engagements de la Patrouille

CrashCrash de la Patrouille suisse: les deux pilotes sont "expérimentés", la manoeuvre relativement "banale"Crash de la Patrouille suisse: les deux pilotes sont "expérimentés", la manoeuvre relativement "banale"

Top