Décision de Swiss et Edelweiss: le pilote sera accompagné d'un membre de l'équipage

chargement

Crash de l'A320 La compagnie aérienne Swiss et sa petite sœur Edelweiss ont décidé ce vendredi de placer systématiquement un membre de l'équipage dans le cockpit en l'absence d'un des deux pilotes.

  07.08.2015, 15:14
La compagnie se laisse quatre ans pour mettre en place ses nouvelles offres.

Après l'accident de l'Airbus de Germanwings, des compagnies aériennes en Suisse et à l'étranger ont changé leur pratique concernant l'occupation du cockpit. Swiss, filiale de Lufthansa, ainsi qu'Edelweiss Air, ont décidé ce vendredi de changer les règles. Désormais et à titre préventif, un membre d’équipage devra obligatoirement être présent dans le cockpit en cas d'absence d’un des deux pilotes. La compagnie allemande Lufthansa annonce avoir renforcé son contrôle de sécurité, en créant un nouveau poste ad hoc. 

Jeudi soir, Helvetic Airways et EasyJet Suisse ont fait savoir qu'elles modifiaient leurs règles de sécurité et auraient toujours deux membres d'équipage dans les cockpits. Cette mesure est effective "immédiatement" chez Helvetic Airways, et depuis vendredi chez EasyJet.

Selon cette réglementation, si un des pilotes quitte le cockpit, il doit y être remplacé par un membre de l'équipage, a précisé Helvetic. Le copilote de l'avion de Germanwings qui s'est écrasé mardi avec 150 personnes à bord a verrouillé de l'intérieur la porte du cockpit où le pilote l'avait laissé seul momentanément et aurait délibérément précipité l'appareil dans le massif des Alpes.

L'OFAC pourrait prendre des mesures

L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) suit activement l'évolution de la situation. Il se réserve la possibilité d'ordonner des mesures si cela devait s'avérer nécessaire, a dit son porte-parole Anton Kohler. Si l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) émet des directives, elles seraient automatiquement valables pour la Suisse, a ajouté le porte-parole. Et justement, l'AESA a édicté une recommandation temporaire allant dans le même sens. Cette recommandation pourrait être revue à la lumière de nouvelles informations. Plusieurs compagnies étrangères ont aussi modifié leurs règles: Air Canada, la compagnie à bas coûts Norwegian, Air Berlin - société-mère de la suisse Belair -, Air Baltic, Icelandair ainsi que les britanniques Virgin Atlantic, Monarch et Thomas Cook. British Airways ne voulait pas encore se prononcer vendredi.

"Un steward ne peut éviter une catastrophe"

L'ancien chef de la sécurité de la compagnie polonaise LOT, Jerzy Dziewulski, s'est déclaré sceptique par rapport à la règle des deux personnes. Un steward présent dans le cockpit en l'absence d'un des pilotes ne peut pas éviter une catastrophe, a-t-il dit à une télévision polonaise. "Le pilote dans la cabine dit: 'Assieds-toi, ne touche à rien, tu n'as aucune idée. Je suis celui qui dirige la machine'".


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 19 octobre

BanqueCredit Suisse: prêts suspects au MozambiqueCredit Suisse: prêts suspects au Mozambique

IL S’EST PASSÉ QUOI?Les 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 19 octobreLes 5 infos à retenir dans l’actu suisse de ce mardi 19 octobre

Projet piloteCannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022Cannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022

santé publiqueVers une levée de l’interdiction du cannabisVers une levée de l’interdiction du cannabis

Top