06.09.2017, 14:14

Environnement: les paysans devront utiliser moins de pesticides dans les cultures

chargement
Pour le Conseil fédéral, il n'est pas possible de renoncer totalement aux pesticides et autres herbicides: ils permettent de produire plus de fruits et légumes, et plus beaux. (illustration)

Environnement Mercredi, le Conseil fédéral a adopté un plan d'action pour que moins de pesticides soient utilisés dans les cultures. Dès 2022, l'accès à ces produits sera restreint pour les jardiniers du dimanche. Les paysans soutiennent la démarche.

Les paysans devront utiliser moins de pesticides dans les cultures. Le Conseil fédéral a adopté mercredi un plan d'action proposant 50 mesures pour atteindre ce but. L'Union suisse des paysans (USP) soutient la démarche.

Le but vise à réduire de 30% par rapport à la période 2012-2015 l'utilisation des produits phytosanitaires d'ici 2016 et de 25% les émissions de pesticides. Les produits composés de molécules qui se dégradent lentement dans le sol devront être utilisés "avec parcimonie". Ce plan d'action permettra à l'agriculture suisse de devenir plus durable, estime le Conseil fédéral.

Accès restreint

Dès 2022, l'accès aux pesticides sera restreint pour les jardiniers du dimanche. Le plan d'action prévoit d'utiliser des machines pour arracher les mauvaises herbes, des prescriptions plus sévères pour réduire l'écoulement des pesticides et herbicides dans les rivières, des formations ou encore de favoriser des techniques alternatives à travers les paiements directs.

Des dispositions déjà appliquées, comme la sélection de variétés de plantes résistantes aux maladies, en font également partie. Des formations permettront également aux paysans de mieux utiliser ces produits chimiques.

Trop timoré pour les écologistes

En consultation, le projet a suscité le mécontentement de l'industrie des produits phytosanitaires et des organisations écologistes. La première juge que ce plan ne repose sur aucune base scientifique. Les seconds estiment les mesures trop timorées : l'utilisation de ces produits devrait être réduite de moitié au moins.

Pour le Conseil fédéral, il n'est pas possible de renoncer totalement aux pesticides et autres herbicides: ils permettent de produire plus de fruits et légumes, et plus beaux. Les consommateurs peuvent participer à l'effort en se montrant plus tolérants quant à l'esthétique des produits et en achetant des fruits et du vin de cépages plus résistants.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

dangerSanté: la France publie la liste des pesticides qui peuvent contenir des perturbateurs endocriniensSanté: la France publie la liste des pesticides qui peuvent contenir des perturbateurs endocriniens

SantéAgriculture: deux Suisses sur trois veulent moins de pesticides dans leur assiette et leur verreAgriculture: deux Suisses sur trois veulent moins de pesticides dans leur assiette et leur verre

EnvironnementTrop de pesticides dans les vignes suisses, selon GreenpeaceTrop de pesticides dans les vignes suisses, selon Greenpeace

Top