03.12.2019, 09:26

Etude PISA: les résultats des Suisses reculent dans toutes les branches depuis 2012

chargement
Les Suisses ont à nouveau obtenu un très bon résultat en mathématiques. (Illustration)

Education Les résultats des jeunes Suisses aux tests PISA sont en recul constant depuis 2012, et ce dans toutes les branches. Si les élèves sont encore très bons en maths en comparaison avec d'autres pays, ils sont mauvais en lecture.

Les élèves suisses se distinguent comme toujours en mathématiques, selon la dernière étude PISA publiée mardi. En revanche en lecture, ils sont légèrement sous la moyenne des pays de l'OCDE. Pour les cantons et les enseignants, il y a lieu de corriger le tir.

En lecture, la Suisse obtient 484 points, soit trois points sous la moyenne des pays de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Ce score n'est cependant pas significativement différent de la moyenne de l'OCDE, même si la Suisse pointe derrière plusieurs pays comme le Danemark, l'Allemagne ou la France.

 

 

En mathématiques, le score des élèves suisses atteint 515 points pour une moyenne OCDE de 489. Ils se situent comme toujours dans le haut du classement, derrière les pays asiatiques mais aussi l'Estonie, les Pays-Bas et la Pologne.

En sciences, le résultat est encore légèrement en dessus de la moyenne de l'OCDE (489) avec 495 points. Plusieurs pays comme l'Allemagne, la Suède, la Belgique ou la République tchèque nous devance.

Baisse depuis 2012

Principal enseignement de cette enquête: les résultats de la Suisse baissent depuis 2012, toutes disciplines confondues. L'écart avec la dernière enquête en 2018 varie de 16 points en mathématiques, 20 en sciences et 25 en lecture.

L'OCDE précise toutefois que la Suisse est le pays qui a vu fortement augmenter la proportion d'élèves immigrés entre 2009 et 2018. Les résultats en lecture devraient de ce fait être corrigés d'au moins cinq points. En 2018, 34% des élèves en Suisse étaient issus de l'immigration.

Potentiel d'amélioration en lecture

Dans le rapport PISA rédigé pour la Suisse sur mandat de la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) et de la Confédération, ces résultats doivent être pris avec précaution. Le niveau en lecture n'a pas fondamentalement baissé en Suisse, quand bien même le pays perd huit points depuis le dernier classement en 2015. Il y a lieu "d'être attentif", écrivent les auteurs.

La proportion d'élèves très faibles en lecture est de 24%, chiffre qui connaît une augmentation significative de 4 points de pourcentage par rapport à 2015. En outre, le plaisir de lire a diminué en Suisse comme dans les autres pays de l'OCDE. Pour PISA, il faut réfléchir à une stratégie afin de redonner l'envie de lire aux enfants tout en améliorant leurs compétences en lecture.

La faîtière alémanique des enseignants LCH estime aussi qu'il y a un potentiel d'amélioration. A l'heure des "fake news", il importe d'enseigner des compétences média à l'école, afin de mieux savoir distinguer entre les faits et les opinions. Il y a un besoin urgent d'agir notamment pour les enfants de langue étrangère défavorisés. Cela passe par des heures de cours en suffisance et l'apprentissage précoce des langues.

Nécessaire d'améliorer les compétences en lecture

La faîtière alémanique des enseignants (LCH) se félicite des résultats des élèves suisses aux tests PISA. Elle estime toutefois nécessaire d'améliorer le niveau de lecture, l'apprentissage précoce et la sensibilisation aux outils numériques. Le syndicat des enseignants romands (SER) se rallie à la position de LCH.

Les résultats PISA 2018 témoignent de la qualité du système scolaire public en Suisse, écrit mardi le syndicat LCH dans un communiqué. En comparaison internationale, les Suisses se sont distingués en mathématiques, obtiennent des résultats au-dessus de la moyenne dans les sciences naturelles et des valeurs moyennes en lecture.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Revue de PresseL'étude PISA contestée, le coût de RIEIII ou le recours à Exit qui augmente, la revue de presse dominicaleL'étude PISA contestée, le coût de RIEIII ou le recours à Exit qui augmente, la revue de presse dominicale

Après l’écoleFormation: près d’un jeune Suisse sur deux opte pour un apprentissageFormation: près d’un jeune Suisse sur deux opte pour un apprentissage

Girl powerDe 17% en 2000, la proportion de femmes ayant terminé une formation supérieure est passée à 54%!De 17% en 2000, la proportion de femmes ayant terminé une formation supérieure est passée à 54%!

EtudeEducation: seuls 2 élèves suisses sur 3 possèdent les compétences de base en mathsEducation: seuls 2 élèves suisses sur 3 possèdent les compétences de base en maths

Top