Homicide d’une jeune fille à Cheyres: prison à vie pour le tueur

chargement

Justice Les faits remontent à novembre 2017. Une jeune fille de 19 ans avait été retrouvée deux mois plus tard morte et ligotée au bord du lac de Neuchâtel à Cheyres, dans le canton de Fribourg. Un jeune homme d’alors 21 ans, qui la connaissait depuis l’enfance, l’avait frappé avec un maillet.

 15.09.2021, 17:27
Le procureur général adjoint avait requis une peine privative de liberté à vie.

Le Tribunal pénal de l’arrondissement de la Broye a condamné à la prison à vie pour assassinat le prévenu de l’homicide d’une femme de 19 ans en 2017 à Cheyres (FR). Il a suivi le réquisitoire du procureur général adjoint contre l’auteur âgé aujourd’hui de 25 ans.

A lire aussi: Peine à vie requise contre le prévenu de l’homicide de Cheyres (FR)

Le verdict, prononcé mercredi par la présidente du tribunal Sonia Bulliard Grosset, a retenu l’assassinat. Il comprend la préméditation et la commission d’actes sexuels sur la victime, comme en témoigne «l’envie de concrétiser» sur la base des échanges de messages antérieurs. «Le rendez-vous était un piège», a-t-elle dit.

La manière d’agir avec la victime apparaît particulièrement odieuse, a noté la présidente. «Vous l’avez frappée par-derrière, ligotée, trainée sur la plage, soumise à des sévices, puis laissée mourir d’hypothermie». Le jugement ne relève aucun scrupule, «un acte de sang-froid et l’absence d’égard envers la personne de la jeune femme».

Votre comportement démontre le mépris le plus total et vous avez fait preuve de l’égoïsme le plus total. 
Sonia Bulliard Grosset, présidente du Tribunal pénal de l’arrondissement de la Broye

«La culpabilité est très lourde», a ajouté Sonia Bulliard Grosset, même si le mobile n’a pu être établi avec certitude. «Le jeune âge du coupable n’est pas considéré comme une circonstance atténuante», a-t-elle précisé. «Votre comportement démontre le mépris le plus total et vous avez fait preuve de l’égoïsme le plus total.»

L’avocat de la famille a réagi à chaud en notant que son client allait déposer un recours pour contester les qualifications de la condamnation et la quotité de la peine. Il estime que la peine devrait être comprise entre 10 et 15 ans.

Le procès de l’accusé, qui a avoué les faits à son arrestation le 19 janvier 2018, s’est tenu devant le Tribunal pénal de l’arrondissement de la Broye, déplacé à Granges-Paccot (FR), Covid oblige. L’individu a attiré son amie d’enfance dans un guet-apens dans la nuit du 22 novembre 2017 au bord du lac de Neuchâtel.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ProcèsPrison à vie requise contre le prévenu de l’homicide de Cheyres (FR)Prison à vie requise contre le prévenu de l’homicide de Cheyres (FR)

drameMeurtre de la Genevoise de 19 ans à Cheyres: le suspect a avouéMeurtre de la Genevoise de 19 ans à Cheyres: le suspect a avoué

Top