Il nie le massacre, mais n’est pas condamné

chargement

Le droit à la liberté d’expression aurait été violé.

 28.12.2018, 00:01
Premium

Le Tribunal fédéral (TF) a annulé la condamnation pour discrimination raciale d’un homme auteur d’articles niant le génocide des musulmans bosniaques à Srebrenica en 1995. La condamnation viole son droit à la liberté d’expression, estime Mon Repos.

En novembre 2012, le recourant avait publié, dans un journal tessinois, un texte...

À lire aussi...

climatAprès le non à la loi sur le CO2, de nouvelles solutions loin des taxesAprès le non à la loi sur le CO2, de nouvelles solutions loin des taxes

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 13 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 13 juin

EnlèvementEnlèvement de Mia: le complotiste Rémy Daillet et sa famille expulsés de MalaisieEnlèvement de Mia: le complotiste Rémy Daillet et sa famille expulsés de Malaisie

MétéoMétéo: plus de 30 degrés au Tessin avec le foehnMétéo: plus de 30 degrés au Tessin avec le foehn

En un clin d'oeilVotations fédérales: tous les résultats par commune et par cantonVotations fédérales: tous les résultats par commune et par canton

Top