28.12.2018, 00:01

Il nie le massacre, mais n’est pas condamné

Premium
chargement

Le droit à la liberté d’expression aurait été violé.

Le Tribunal fédéral (TF) a annulé la condamnation pour discrimination raciale d’un homme auteur d’articles niant le génocide des musulmans bosniaques à Srebrenica en 1995. La condamnation viole son droit à la liberté d’expression, estime Mon Repos.

En novembre 2012, le recourant avait publié, dans un journal tessinois, un texte...

À lire aussi...

Une firme suisse lance un test de Covid-19 à faire chez soiUne firme suisse lance un test de Covid-19 à faire chez soi

AGRICULTUREPesticides: un ravageur met dos à dos les défenseurs de la betterave et ceux des abeillesPesticides: un ravageur met dos à dos les défenseurs de la betterave et ceux des abeilles

La guerre du sucre et du miel

Cette année, les betteraves sucrières ont été fortement touchées par le puceron vert, qui a causé des pertes massives....

  03.12.2020 07:18
Premium

JusticeUn ancien chef rebelle jugé pour crimes de guerre au Tribunal pénal fédéral, une premièreUn ancien chef rebelle jugé pour crimes de guerre au Tribunal pénal fédéral, une première

live
directCoronavirus: plus de 2730 nouveaux décès en 24h  et nombre record d'hospitalisations aux Etats-UnisCoronavirus: plus de 2730 nouveaux décès en 24h  et nombre record d'hospitalisations aux Etats-Unis

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 2 décembreCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 2 décembre

Top