15.10.2019, 08:16

Immobilier: 3 familles suisses sur 4 rêvent de posséder une maison

chargement
Le pourcentage de propriétaires est moins élevé en Suisse que dans les autres pays européens. (Illustration)

Logement D’après une étude de Swiss Life, les familles suisses rêvent toujours d’acquérir une maison. Mais une grande partie de la classe moyenne ne peut pas se permettre un tel achat, notamment dans des régions comme Genève.

Malgré les prix d’achat souvent élevés, les Suisses rêvent de devenir propriétaires. Selon une étude publiée par Swiss Life mardi, près des trois quarts des familles actuellement en location envisagent d’acquérir un logement dans les dix prochaines années.

Ce souhait est motivé «par la perspective d’une plus grande liberté de choix et souvent aussi par des coûts moins élevés», précise le spécialiste de la prévoyance.

Swiss Life rappelle, en citant Eurostat, qu’avec une proportion de logements en propriété de 43%, la Suisse affiche le taux le plus bas d’Europe en la matière.

Inaccessibles pour beaucoup

Même si de très nombreux Helvètes caressent le rêve de vivre «dans leurs propres murs», cet idéal reste souvent inaccessible pour une grande partie de la classe moyenne, en particulier dans des régions très prisées ou denses tel Genève par exemple, comme démontré par d’autres études précédemment.

Pour sa recherche, Swiss Life a fait interroger en ligne par l’institut Value Quest 875 foyers avec enfants de moins de 18 ans, en mai dernier. Parmi les sondés (âgés de 25 à 49 ans), seuls 37% étaient propriétaires de leur maison ou appartement au moment de l’enquête.

Parmi les locataires, 73% souhaitent changer de statut et passer à l’achat. Seuls 13% d’entre eux désirent explicitement demeurer locataires. Et 14% ont abandonné l’idée de devenir un jour propriétaires, essentiellement par manque de fonds propres ou en raison de prix jugés trop élevés.

212’000 francs de fonds propres

Les critères décisifs des aspirants propriétaires sont la taille de la maison, les coûts et surtout un emplacement au calme et proche de la nature. Pas moins de 60% des acquéreurs potentiels espèrent pouvoir acheter une maison individuelle.

Les personnes interrogées attendent d’un achat qu’il leur offre plus de liberté dans l’agencement. L’absence de règles d’un bailleur et, globalement, une «plus grande liberté de choix» les séduisent. Cependant, la majorité (70%) des sondés, pour franchir le pas de l’achat, estime primordial que les frais mensuels pour un bien comparable soient plus élevés en location.

Une famille suisse épargne en moyenne durant huit ans avant d’acquérir son logement, indique encore l’étude. Près de la moitié (47%) des acheteurs sont âgés entre 30 et 35 ans.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ArgentImmobilier: l'écart entre les prix et les salaires se creuseImmobilier: l'écart entre les prix et les salaires se creuse

économieImmobilier: le marché est surévalué, le risque de bulle augmente en EuropeImmobilier: le marché est surévalué, le risque de bulle augmente en Europe

InquiétudeImmobilier: plus de 75’000 appartements vides en Suisse, le plus faible taux à Zurich et LausanneImmobilier: plus de 75’000 appartements vides en Suisse, le plus faible taux à Zurich et Lausanne

HabitatImmobilier: le taux de vacance dans le logement poursuit sa hausseImmobilier: le taux de vacance dans le logement poursuit sa hausse

ImmobilierImmobilier: les prix des logements ont continué de progresser en SuisseImmobilier: les prix des logements ont continué de progresser en Suisse

Top