07.03.2019, 00:01
Lecture: 4min

L’œuf de Colomb brisé...

Premium
chargement
A la lumière du cas UBS, le Conseil des Etats a buté sur la possibilité de pouvoir, dans certains cas, défalquer les amendes des impôts.

CONSEIL DES ÉTATS L’amende record de 4,2 milliards de francs reçue par UBS en France s’invite au débat parlementaire sur la déductibilité fiscale de telles sanctions.

Les sénateurs pensaient avoir trouvé l’œuf de Colomb dans le délicat dossier de la déductibilité fiscale des amendes infligées à l’étranger pour les entreprises suisses. Et patatras! L’amende record infligée récemment à l’UBS en France (4,2 milliards de francs) a tout remis en question. Au point que le...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 19 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 19 octobre

Haute protectionCybersécurité: la stratégie de la Confédération est sur la bonne voieCybersécurité: la stratégie de la Confédération est sur la bonne voie

PandémieCoronavirus: le nombre de cas par canton est en hausseCoronavirus: le nombre de cas par canton est en hausse

PolitiqueLe peuple suisse pourra se prononcer sur l’initiative pour la biodiversitéLe peuple suisse pourra se prononcer sur l’initiative pour la biodiversité

PandémieCoronavirus: masque obligatoire, réunions interdites… les mesures en vigueur dès lundiCoronavirus: masque obligatoire, réunions interdites… les mesures en vigueur dès lundi

Top